Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Timochenko accusée d'intelligence avec Moscou

    International
    URL courte
    0 0 0

    La présidence ukrainienne s'en est prise lundi à la première ministre Ioulia Timochenko en l'accusant de complot avec Moscou qui lui aurait promis son soutien à l'élection présidentielle de 2009.

    KIEV, 18 août - RIA Novosti. La présidence ukrainienne s'en est prise lundi à la première ministre Ioulia Timochenko en l'accusant de complot avec Moscou qui lui aurait promis son soutien à l'élection présidentielle de 2009.

    "La semaine passée, nous avons évoqué les informations sur les activités régulières de Ioulia Timochenko dans l'intérêt de la Russie. Hélas, ces informations se confirment", a affirmé le chef adjoint du secrétariat du président Viktor Iouchtchenko, Andreï Kislinski.

    "Mme Timochenko semble avoir franchi le Rubicon et ne peut plus battre en retraite. C'est ce qui expliquerait sa prise de position par rapport à la guerre en Géorgie: elle manque de marge de manoeuvre politique", a-t-il souligné.

    La première ministre Ioulia Timochenko est restée muette pendant la reprise des hostilités dans la zone du conflit osséto-géorgien, alors que le président Viktor Iouchtchenko a apporté son soutien à la Géorgie. Selon son adjoint Grigori Nemiria, Mme Timochenko préfère "ne pas se faire de publicité" sur le sang et la tragédie, et elle évite donc toute rhétorique belliqueuse.

    La semaine dernière, M. Kislinski affirmait que la première ministre avait obtenu le soutien du Kremlin à la prochaine élection présidentielle en échange du respect des intérêts russes en Ukraine. Selon lui, un centre de soutien à sa candidature aurait été mis en place à Moscou, avec à sa tête Viktor Medvedtchouk, l'ex-chef de l'administration du président Leonid Koutchma. "Près d'un milliard de dollars" auraient été mis en réserve pour le "projet Timochenko", et l'état-major a de facto entamé ses travaux, a-t-il dit.

    Viktor Iouchtchenko et Ioulia Timochenko, dont les relations sont notoirement tendues, ainsi que le chef de l'opposition Viktor Ianoukovitch seront les principaux participants à l'élection présidentielle de 2009, selon les experts. Si Timochenko et Ianoukovitch ont une cote de popularité à peu près égale (20% à 25%), Iouchtchenko jouit de moins de 10% des intentions de vote.

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik