Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie: l'attitude envers le peuple géorgien reste fraternelle (Medvedev)

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'attitude de la Russie envers le peuple géorgien n'a pas changé après l'agression de la Géorgie, et reste chaleureuse et fraternelle, a annoncé dimanche le président russe Dmitri Medvedev lors de l'ouverture d'une nouvelle station dans le métro moscovite.

    MOSCOU, 8 août - RIA Novosti. L'attitude de la Russie envers le peuple géorgien n'a pas changé après l'agression de la Géorgie, et reste chaleureuse et fraternelle, a annoncé dimanche le président russe Dmitri Medvedev lors de l'ouverture d'une nouvelle station dans le métro moscovite.

    "L'attitude envers les Géorgiens reste chez nous très chaleureuse et fraternelle", a déclaré M. Medvedev lors de la cérémonie d'inauguration de la station Slavianski Bazar (le "bazar slave" en russe) du métro moscovite.

    "Le régime actuel a perpétré un crime, cela arrive dans l'histoire de l'humanité, l'histoire mettra les choses à leur place", a poursuivi le président russe.

    Lors de la cérémonie, le maire de Moscou Iouri Loujkov a attiré l'attention sur le fait que l'équipe d'ouvriers qui a construit la nouvelle station de métro est internationale, et comporte beaucoup de Géorgiens, notamment l'ingénier en chef et le directeur général du projet.

    "Nous regrettons beaucoup cette brouille entre la Russie et la Géorgie, qui a été provoquée par les hauts dirigeants géorgiens. Le temps passera, et nous éprouverons de nouveau des sentiments uniquement amicaux", a annoncé le maire de Moscou, ajoutant que le président géorgien Mikhaïl Saakachvili risquait d'être déferré devant un tribunal international.

    "Le principal tribunal est celui du peuple", a répondu Dmitri Medvedev.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Bout de ligne: Saakachvili finit par être expulsé en Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik