Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ossétie du Sud: nécessité d'une enquête internationale objective (diplomatie russe)

    International
    URL courte
    0 20

    L'idée d'engager une enquête internationale sur les événements en Ossétie du Sud mérite l'attention, mais cette enquête doit être objective et servir à établir les origines des hostilités a déclaré Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti . L'idée d'engager une enquête internationale sur les événements en Ossétie du Sud mérite l'attention, mais cette enquête doit être objective et servir à établir les origines des hostilités, a déclaré Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    "La proposition, formulée par certains pays européens, d'organiser une enquête internationale sur les récents événements en Géorgie mérite une attention particulière, à notre avis. Il s'agit d'une idée qui ne manque pas d'intérêt", a-t-il affirmé lundi lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

    Dans le même temps, le diplomate a souligné que cette proposition n'aurait de sens que dans la mesure où l'enquête "serait profonde, multiforme et absolument objective" et où elle permettrait d'établir les origines de la crise, d'identifier l'agresseur et de définir les mesures visant à l'empêcher de recourir à la force à l'avenir.

    La Russie a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie le 26 août 2008. Les habitants de ces républiques autoproclamées ont demandé que soit reconnue leur souveraineté après l'agression géorgienne contre l'Ossétie du Sud, du 8 au 12 août derniers, qui a fait des centaines de morts parmi la population civile selon les autorités sud-ossètes et a pratiquement rayé de la carte la ville de Tskhinvali et de nombreuses autres localités sud-ossètes.

    En août, Moscou a introduit ses troupes en Ossétie du Sud pour défendre les ressortissants russes vivant dans la région. Parallèlement, des bâtiments de guerre russes sont arrivés au large des côtes abkhazes pour prévenir l'agression géorgienne et la mort de civils, dont les vacanciers russes.

    Le 12 août, la Russie a annoncé la fin de son opération visant à contraindre Tbilissi à la paix et, dix jours après, Moscou a déclaré avoir intégralement retiré ses troupes de Géorgie.

    Des contingents de paix russes sont actuellement déployés dans les zones tampons séparant l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie de la Géorgie, conformément aux accords conclus antérieurement sur le règlement des conflits osséto-géorgien et abkhazo-géorgien, ce qui n'est pas contraire au plan Medvedev-Sarkozy signé par Moscou.

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik