Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Timochenko réfute les accusations de haute trahison

    International
    URL courte
    Crise politique en Ukraine (196)
    0 0 0

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko rejette catégoriquement les accusations de haute trahison portées à son encontre par le secrétariat du président Viktor Iouchtchenko.

    KIEV, 8 septembre - RIA Novosti. La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko rejette catégoriquement les accusations de haute trahison portées à son encontre par le secrétariat du président Viktor Iouchtchenko.

    Les accusations ont été lancées immédiatement après que le Bloc de Ioulia Timochenko (BIT), formant une coalition parlementaire avec la fraction pro-présidentielle Notre Ukraine-Autodéfense populaire (NUAP), eut émis, sur certains projets de lois, un vote analogue à celui du Parti des régions (opposition). Le NUAP a annoncé qu'il allait se retirer de la coalition. Quant à M. Iouchtchenko, il a qualifié la démarche du BIT de "coup d'Etat politique et constitutionnel".

    "Je réfute les accusations de haute trahison émises par le président du pays et rejette résolument ses assertions au sujet d'un complot constitutionnel ou du caractère anticonstitutionnel des lois adoptées le 2 septembre dernier", a affirmé Mme Timochenko.

    Elle a également fait savoir que les lois promulguées conjointement avec le Parti des régions ne seraient pas abrogées, car le pays en a besoin. Il s'agit notamment de lois facilitant la procédure de destitution présidentielle et restreignant les pouvoirs du chef de l'Etat.

    Dossier:
    Crise politique en Ukraine (196)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik