Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Santé de Kim Jong-il: la presse sud-coréenne relativise les rumeurs

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le leader nord-coréen Kim Jong-il, dont la maladie supposée bat la chronique depuis plus d'une semaine, ne serait pas en mauvaise santé à en juger par les déplacements réalisés par ses proches, rapporte mercredi la presse sud-coréenne.

    MOSCOU, 17 septembre - RIA Novosti. Le leader nord-coréen Kim Jong-il, dont la maladie supposée bat la chronique depuis plus d'une semaine, ne serait pas en mauvaise santé à en juger par les déplacements réalisés par ses proches, rapporte mercredi la presse sud-coréenne.

    Kim Jong-il n'a pas assisté à la parade organisée le 9 septembre à l'occasion du 60e anniversaire de la fondation de la Corée du Nord, ce qui alimente les rumeurs concernant une attaque cérébrale présumée. Cette thèse n'est cependant pas corroborée par les déplacements de ses proches, qui ne se rendent pas au chevet du malade présumé.

    Kim Jong-nam, 37 ans, le fils aîné du leader nord-coréen considéré comme son successeur probable, a ainsi immédiatement quitté Pyongyang à l'issue des festivités, écrit le quotidien Munhwa Ilbo.

    Selon ce périodique sud-coréen, Kim Jong-nam vit en permanence en Chine et voyage régulièrement à Macao et vers des pays européens. Il ne se rend à Pyongyang qu'à l'occasion des fêtes et n'y séjourne jamais plus d'un mois. Cette fois, il séjournait en Corée du Nord depuis fin juillet.

    Munhwa Ilbo cite l'ancien secrétaire du Comité central du Parti du travail, Hwang Jang-yop, exilé depuis quelques années en Corée du Sud, qui juge fort probable que Kim Jong-nam prenne la succession de son père.

    Le leader nord-coréen avait de la sorte hérité de la totalité des pouvoirs en Corée du Nord après la mort de son père, le président Kim Il-sung, en 1994.

    Un autre proche de Kim Jong-il, qui a séjourné à Pyongyang à la veille de la fête, a également quitté la capitale nord-coréenne. Il s'agit de Kim Pyong-il, le demi-frère du leader, qui occupe actuellement le poste d'ambassadeur en Pologne.

    Selon Munhwa Ilbo, Kim Pyong-il est revenu en Pologne juste avant le 60e anniversaire de la Corée du Nord et a organisé une réception solennelle à l'ambassade à cette occasion, ce qui est peu compatible avec la thèse d'une dégradation de l'état de santé de Kim Jong-il.

    Lire aussi:

    L’anniversaire de Kim Jong-un entouré de mystère
    Des morts bizarres, des disparitions inexpliquées: que cache la dynastie Kim?
    La voix de Kim Jong-un trahirait une maladie grave
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik