Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la formation de la coalition vouée à l'échec faute de soutien populaire (Iouchtchenko)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le Bloc Ioulia Timochenko (BIT) et le Parti des Régions ne pourront former de coalition en raison de leurs divergences politiques et idéologiques et faute de soutien de la société, a déclaré mercredi le président ukrainien Viktor Iouchtchenko lors d'une interview au journal américain The Washington Times.

    KIEV, 17 septembre - RIA Novosti. Le Bloc Ioulia Timochenko (BIT) et le Parti des Régions ne pourront former de coalition en raison de leurs divergences politiques et idéologiques et faute de soutien de la société, a déclaré mercredi le président ukrainien Viktor Iouchtchenko lors d'une interview au journal américain The Washington Times.

    Au lendemain des élections législatives anticipées du 30 septembre 2007, une coalition entre le parti de Ioulia Timochenko et le bloc pro-présidentiel Notre Ukraine - Autodéfense populaire avait vu le jour au parlement ukrainien. La coalition comptait 227 députés, soit une voix de plus que le minimum requis. Deux députés ont quitté la coalition en juin 2008.

    Le 2 septembre dernier, le parti de Ioulia Timochenko et le Parti des régions, principale force de l'opposition, ont voté conjointement plusieurs projets de loi limitant les compétences du président. Cet événement a provoqué le retrait de Notre Ukraine - Autodéfense populaire de la coalition, et le président Viktor Iouchtchenko a dénoncé un "coup d'Etat constitutionnel".

    "D'après le président ukrainien, les négociations sur la formation de la coalition vont au ralenti, car les députés comprennent que "la société n'acceptera pas une telle union"", a annoncé le service de presse de M.Iouchtchenko, citant son interview.

    Le président ukrainien a de surcroît qualifié de "contre-nature" une éventuelle coalition du parti de l'actuelle première ministre ukrainienne (Ioulia Timochenko) et du parti des Régions, dont le leader est Viktor Ianoukovitch, basée seulement sur les ententes sur la distribution des postes dans les organes de pouvoir central et régional.

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik