Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Ioulia Timochenko n'entend pas démissionner

    International
    URL courte
    0 0 0

    La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko n'entend pas démissionner, comme le veut l'accord de coalition, signé il y a un an entre son parti (BIT) et le bloc pro-présidentiel Notre Ukraine-Autodéfense populaire (NUAP), qualifiant de caduc ce document après la sortie du NUAP de la majorité parlementaire.

    KIEV, 17 septembre - RIA Novosti. La première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko n'entend pas démissionner, comme le veut l'accord de coalition, signé il y a un an entre son parti (BIT) et le bloc pro-présidentiel Notre Ukraine-Autodéfense populaire (NUAP), qualifiant de caduc ce document après la sortie du NUAP de la majorité parlementaire.

    En vertu de l'accord de coalition, à l'éclatement de la coalition parlementaire, formée par le BIT (Bloc Ioulia Timochenko) et le NUAP, le président de la Rada suprême (parlement ukrainien) et le premier ministre doivent présenter leur démission. Le président du parlement Arseni Iatseniouk a déjà annoncé son départ.

    "Après le retrait unilatéral de la coalition du président, suivi d'une partie de son équipe, l'accord de coalition a tout simplement cessé d'exister. Pourtant, le gouvernement et moi, en tant que premier ministre, nous ne sommes pas un troupeau de moutons, prêts à sauter dans un abîme. Nous maintiendrons la stabilité du pays à un niveau très élevé", a indiqué mardi lors d'une conférence de presse à Kiev Mme Timochenko.

    Le 2 septembre dernier, le parti de Ioulia Timochenko et le Parti des régions, principale force d'opposition, ont voté conjointement plusieurs projets de loi limitant les compétences du président. Cet événement a provoqué le retrait de Notre Ukraine - Autodéfense populaire de la coalition, et le président Viktor Iouchtchenko a dénoncé un "coup d'Etat constitutionnel".

    Lundi, le président du parlement ukrainien Arseni Iatseniouk a officiellement annoncé l'éclatement de la coalition au pouvoir composée du parti de la première ministre Ioulia Timochenko et du bloc Notre Ukraine - Autodéfense populaire proche du président Viktor Iouchtchenko.

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik