Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Conflit en Géorgie: Washington prône la reprise de la participation de Moscou au Traité FCE

    International
    URL courte
    0 01

    Les Etats-Unis souhaitent conserver les restrictions prévues par le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré mercredi devant le Sénat américain le secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires politiques William Burns.

    WASHINGTON, 17 septembre - RIA Novosti. Les Etats-Unis souhaitent conserver les restrictions prévues par le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), a déclaré mercredi devant le Sénat américain le secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires politiques William Burns.

    Selon le diplomate, les mouvements de troupes russes lors du conflit en Géorgie n'étaient pas conformes aux exigences du Traité.

    La Russie a suspendu à titre unilatéral l'application du Traité FCE en décembre 2007, exigeant que tous les pays membres de l'OTAN ratifient la version adaptée du traité FCE et procèdent à sa stricte application.

    "Les mesures militaires concrètes des Russes, reconnaissant qu'ils avaient suspendu l'application de Traité, débordent incontestablement le cadre des restrictions imposées par le FCE, autrefois en vigueur, a indiqué M. Burns. Il est dans notre intérêt commun d'essayer de rétablir certaines règles et une partie de l'architecture qui ont permis de maintenir la sécurité et la stabilité en Europe pendant de longues années".

    Dans la nuit du 7 au 8 août, la Géorgie a agressé la république autoproclamée d'Ossétie du Sud. L'armée géorgienne a pilonné la capitale sud-ossète, Tskhinvali, la rayant pratiquement de la carte et tuant de très nombreux civils. Pour y mettre un terme, la Russie a lancé une opération visant à contraindre Tbilissi à la paix. A cet effet, elle a introduit dans la région 10.000 militaires et des centaines d'unités de matériel de guerre pour appuyer les 600 soldats de la paix qui s'y trouvaient déjà.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik