Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Biélorussie: les élections ne sont ni transparentes ni ouvertes (opposition)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MINSK, 28 septembre - RIA Novosti. Anatoli Lebedko, l'un des leaders de l'opposition, à la tête du Parti civil uni et candidat aux élections législatives, estime que malgré les déclarations des autorités, les élections ne sont ni transparentes, ni ouvertes, et qu'au contraire, des violations et falsifications sont en cours.

    Les élections législatives se déroulent ce dimanche en Biélorussie. Les électeurs sont invités à choisir 110 députés, sur un total de 264 candidats, dont 70 de l'opposition, bien que de nombreux mouvements d'opposition aient préféré boycotter les élections. Parmi les candidats de l'opposition figurent Anatoli Lebedko, Olga, la fille de l'opposant Alexandre Kozouline, récemment libéré de prison, et le président du Parti communiste biélorusse Sergueï Kaliakine.

    "Quelles élections? Si je changeais de métier, j'écrirais un beau feuilleton à ce sujet", a déclaré M. Lebedko dans une interview à RIA Novosti.

    Il considère que le gros des falsifications a eu lieu au cours du vote anticipé, autorisé par les lois électorales biélorusses, et qui dure depuis cinq jours.

    Selon lui, deux bureaux de vote ont refusé de lui communiquer le nombre de personnes ayant voté par anticipation, et un troisième lui a remis l'information après un certain temps, "après une sorte de réunion assez incompréhensible", a-t-il précisé.

    Le leader du Parti civil uni a estimé que les autorités avaient l'intention, comme lors des précédentes élections, de "désigner" les 110 députés au parlement.

    "L'intrigue des élections d'aujourd'hui réside dans le fait que le pouvoir pourrait autoriser cinq candidats des Forces démocratiques unies à entrer au parlement", a-t-il fait savoir, ajoutant que ces cinq députés ne seraient cependant pas pleinement libres.

    Il a en outre affirmé que les autorités faisaient leur jeu sur les votes par anticipation, en en provoquant le plus possible, puisqu'il est possible d'en falsifier les résultats, alors qu'il est très difficile de contrôler les chiffres de l'opposition.

    Selon lui, on pourra mesurer le taux de falsification des résultats en comparant le nombre de voies recueillies pour le pouvoir en place lors du vote anticipé et celui du jour des élections.

    "Si 80% des votes par anticipation sont en faveur des autorités, cela indiquera clairement qu'il y a eu falsification", a poursuivi M. Lebedko.

    Les autorités biélorusses souhaitent des élections transparentes et démocratiques, car leur tenue est, dans une certaine mesure, une épreuve pour la normalisation des rapports entre Minsk et l'UE et les Etats-Unis, qui depuis 1996 n'ont reconnu les résultats d'aucun vote ni referendum.

    Les résultats définitifs des élections seront annoncés le 3 octobre. Dimanche 28 septembre, à 22h locales (19h00 GMT), le taux de participation sera révélé, et lundi, vers 01h00 (22h00 la veille, GMT), les premiers résultats seront connus.

    Lire aussi:

    Poutine approuve des amendements à la loi sur l'élection présidentielle
    Le parlement britannique sera dissout le 3 mai
    Trois personnes tuées dans une bagarre près d'un bureau de vote en Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik