Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Normalisation des relations russo-géorgiennes: Tbilissi doit prendre l'initiative (ambassadeur)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Tbilissi doit faire le premier pas vers la normalisation des relations russo-géorgiennes, a déclaré mardi l'ambassadeur de Russie en Géorgie, Viatcheslav Kovalenko.

    MOSCOU, 30 septembre - RIA Novosti. Tbilissi doit faire le premier pas vers la normalisation des relations russo-géorgiennes, a déclaré mardi l'ambassadeur de Russie en Géorgie, Viatcheslav Kovalenko.

    "Ce n'est pas la Russie qui a rompu les relations avec la Géorgie. C'est Tbilissi, et c'est donc à Tbilissi de prendre l'initiative de les rétablir", a-t-il affirmé.

    Selon le diplomate, les dirigeants géorgiens doivent commencer par "substituer les principes de bon-voisinage à la politique de confrontation qu'ils appliquent à l'égard de la Russie".

    "La Géorgie est un pays économiquement faible avec une population vivant dans la pauvreté", a constaté M. Kovalenko. "De bonnes relations et des liens économiques étroits avec la Russie n'aideront certes pas la Géorgie à accroître son potentiel militaire, mais lui permettront de développer son économie", a-t-il ajouté.

    Tbilissi a rompu les relations diplomatiques avec Moscou après la reconnaissance de la souveraineté de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud par la Russie. La population de ces deux républiques autoproclamées a demandé à Moscou de reconnaître leur indépendance après l'opération militaire lancée par la Géorgie contre l'Ossétie du Sud les 8-12 août derniers. Les troupes géorgiennes ont pratiquement rayé de la carte la ville de Tskhinvali et d'autres localités, tuant plus de 1.500 civils, selon les autorités sud-ossètes.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik