Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Caucase: le Kazakhstan appelle à éviter toute évaluation unilatérale (ministre)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Le Kazakhstan appelle la communauté politique et les experts à éviter toute évaluation unilatérale des événements survenus dans le Caucase, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie kazakhe Marat Tajine.

    ASTANA, 3 octobre - RIA Novosti Le Kazakhstan appelle la communauté politique et les experts à éviter toute évaluation unilatérale des événements survenus dans le Caucase, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie kazakhe Marat Tajine.

    "S'agissant des événements dramatiques dans le Caucase du Sud, nous appelons la communauté d'experts et la classe politique à en éviter toute évaluation unilatérale et à contribuer aux négociations avec les parties en conflit pour stabiliser la situation, en se conformant aux principes de base du droit international", a conseillé M.Tajine intervenant à la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale à Washington.

    Selon le chef de la diplomatie kazakhe, à l'issue des événements dans le Caucase, "le système des rapports internationaux est entré en mouvement. Le signal du départ pour former de nouveaux pôles géopolitiques et pour renouveler la composition d'équipes mondiales d'acteurs a été donné. Le paradigme a changé, aurait-on dit à l'époque".

    "Comme toujours, les causes sont bien cachées, mais les évènements dans le Caucase en ont constitué un déclencheur direct en figurant ces deux derniers mois à la une des discussions mondiales", a expliqué Marat Tajine.

    Selon lui, le monde actuel "est plongé dans le désarroi, se détournant au fur et à mesure de ses derniers points de repère: les principes du droit international qui avaient eu jusqu'ici un aspect inébranlable".

    "Bien qu'il s'agisse d'une affirmation paradoxale, la mondialisation a rendu le monde plus vulnérable et en réalité moins sûr. D'une part, les fondements du système de Yalta et Potsdam ont été brisés petit à petit, d'autre part, l'accentuation de la concurrence mondiale, au lieu de la dépolitisation promise et de la "fin de l'histoire", a débouché sur une nouvelle polarisation avec toutes ses conséquences", a estimé le ministre kazakh.

    "En dépit des efforts entrepris, le monde ne dévient ni plus prévisible ni plus sûr. On peut constater, avec soulagement ou regret que "l'histoire continue", a-t-il conclu.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik