Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Rencontre de Genève: prendre des mesures pour contrer la réédition de l'agression géorgienne (Lavrov)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    A la rencontre prévue pour le 15 octobre à Genève, Moscou exigera la prise de mesures en vue d'empêcher la répétition de l'agression géorgienne, et focalisera l'attention des Européens sur le responsable de la crise en Ossétie du Sud, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    MOSCOU, 3 octobre - RIA Novosti. A la rencontre prévue pour le 15 octobre à Genève, Moscou exigera la prise de mesures en vue d'empêcher la répétition de l'agression géorgienne, et focalisera l'attention des Européens sur le responsable de la crise en Ossétie du Sud, a annoncé vendredi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    Les présidents russe et français, Dmitri Medvedev et Nicolas Sarkozy, ont convenu, leur de leur rencontre le 8 septembre, de mener des négociations internationales sur le règlement des conflits osséto- et abkhazo-géorgien.

    "Nous nous préparons à la discussion qui aura lieu conformément au plan Medvedev-Sarkozy à la mi-octobre à Genève, et nous espérons que celle-ci se concentrera sur les causes premières de la crise en Ossétie du Sud, ainsi que sur les mesures destinées à empêcher la répétition de tels incidents", a expliqué le ministre.

    Le 8 août, l'armée géorgienne a attaqué l'Ossétie du Sud et sa capitale Tskhinvali, en faisant appel aux blindés et à l'artillerie lourde. La Russie a introduit des renforts pour aider son contingent de maintien de la paix déployé dans la région et a réalisé une opération visant à contraindre la Géorgie à la paix.

    Selon le ministre, les partenaires allemands ne sont toujours pas d'accord avec ce que la Russie a fait dans le Caucase, moins sur le plan de la riposte militaire à l'agression que du point de vue de la reconnaissance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.

    La Russie, l'Allemagne, l'Italie et d'autres pays européens veulent stabiliser la situation et empêcher une nouvelle effusion de sang, a constaté M. Lavrov. Selon lui, le plan Medvedev-Sarkozy est à ce jour l'unique moyen de parvenir à cette stabilisation.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik