Ecoutez Radio Sputnik
International

Moscou regrette de voir l'ONU et l'OTAN signer un accord sans consulter la Russie

International
URL courte
0300

Le ministère russe des Affaires étrangères regrette de voir les secrétariats de l'OTAN et de l'ONU signer un accord de coopération bilatérale sans consulter Moscou, a déclaré jeudi Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID), lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

MOSCOU, 9 octobre - RIA Novosti. Le ministère russe des Affaires étrangères regrette de voir les secrétariats de l'OTAN et de l'ONU signer un accord de coopération bilatérale sans consulter Moscou, a déclaré jeudi Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID), lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

"Selon les informations dont nous disposons, un accord de coopération entre les secrétariats de l'ONU et de l'OTAN a réellement été signé, comme l'a fait savoir il y a quelques jours le représentant de la Russie auprès de l'OTAN, Dmitri Rogozine", a affirmé le porte-parole du MID.

Selon lui, lorsque cette initiative a été formulée et que la partie russe a été mise au courant, "elle a invité ses partenaires à en discuter".

"Nous avons espéré que les consultations avec la partie russe, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, seraient poursuivies au cours de la préparation de l'accord et que nous serions informés sur ses dispositions principales avant qu'il ne soit signé", a fait savoir le diplomate.

"Force est constater que l'accord a été signé sans l'approbation de la partie russe, bien que le secrétariat de l'ONU nous ait assuré que l'avis de Moscou serait pris en considération", a constaté M. Nesterenko.

Il estime que cet épisode soulève des questions légitimes quant à la volonté du secrétariat des Nations unies de tenir ses promesses.

"On ne peut que s'interroger sur les activités de certains responsables du secrétariat de l'ONU qui invitent le secrétaire général à régler les problèmes "en petit comité", sans consulter la partie russe", a conclu M. Nesterenko.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait antérieurement déclaré que Moscou était étonné de voir les secrétariats de l'ONU et de l'OTAN signer un accord de coopération sans en avoir fait connaître le projet aux Etats membres des Nations unies.

D'après M. Lavrov, la partie russe est également surprise par l'intention de l'ONU et de l'OTAN d'appliquer, en matière de sécurité internationale, non seulement la Charte des Nations unies, mais aussi des "directives internationales" d'origine inconnue.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres