Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sanctions américaines contre Rosoboronexport: une punition pour la politique envers l'Iran? (Vedomosti/ RBC Daily)

    International
    URL courte
    0 01
    MOSCOU, 27 octobre - RIA Novosti. Le gouvernement américain a introduit des sanctions contre le monopole russe d'exportation d'armes Rosoboronexport, ce que d'aucuns considèrent à Moscou comme une punition pour la position obstinée de la Russie sur la question iranienne, lit-on lundi dans les quotidiens Vedomosti et RBC Daily.

    Les responsables de Rosoboronexport affirment que ces sanctions ne sont qu'un moyen de justifier une concurrence déloyale.

    Le gouvernement américain a annoncé le 23 octobre l'introduction de sanctions contre le monopole russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et encore 12 entreprises d'autres pays du monde en raison de violations de la loi sur la non-prolifération des armes de destruction massive en Iran, en Syrie et en Corée du Nord. La loi interdit aux organisations gouvernementales américaines de coopérer sous quelque forme que ce soit durant les deux prochaines années avec les compagnies sanctionnées, c'est-à-dire de signer des contrats avec eux, de garantir des crédits, etc. C'est la troisième fois que Rosoboronexport tombe sous le coup de cette loi américaine, en vigueur depuis la fin des années 1990. De telles sanctions contre la compagnie russe avaient été introduites pour la dernière fois en 2006.

    Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, l'introduction de ces sanctions est liée au refus de Moscou de montrer trop de "complaisance" et d'adopter l'approche américaine dans le règlement du dossier nucléaire iranien. La semaine dernière, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov en visite à Téhéran a indiqué que les six médiateurs internationaux sur le problème iranien étaient à nouveau en désaccord sur la question du durcissement des sanctions contre l'Iran, sur lequel insistent les Etats-Unis et les autres pays occidentaux.

    Le directeur du Centre d'étude de l'Iran contemporain Radjab Safarov estime que les sanctions américaines représentent une tentative de punir la Russie pour sa politique indépendante et active envers l'Iran.

    Il n'existe actuellement aucun grand contrat d'armement entre l'Iran et Rosoboronexport, c'est pourquoi les sanctions américaines pourraient s'expliquer par des accords sur les livraisons d'armes à la Syrie, indique une source à Rostekhnologuii.

    Les sanctions des Etats-Unis ont un caractère rituel et n'auront aucune influence sur la coopération entre les Américains et les sociétés russes liées à Rosoboronexport par sa compagnie mère Rostekhnologuii, telles que VSMPO, affirme Rouslan Poukhov, directeur du Centre d'analyse des stratégies et des technologies.

    Chez Rosoboronexport, on qualifie ces sanctions de "manifestation de concurrence déloyale". "Selon les données de l'Institut international de recherche sur la paix, ces dernières années Rosoboronexport a occupé des positions de leader pour le volume des ventes", a déclaré le porte-parole de la compagnie Viatcheslav Davydenko, "cette décision discriminatoire est intervenue presque immédiatement après la publication de ces données".

    L'année dernière, le revenu total des exportations de Rosoboronexport s'est chiffré à 6,7 milliards de dollars. Rien que pour les neuf premiers mois de 2008, les livraisons sont en hausse de 23%.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Des armes russes prêtes à être livrées à l’Otan, mais sous conditions
    Armes russes pour l’Afrique: Moscou dévoile le nombre de contrats signés en deux ans
    La Russie a exporté 50 navires de guerre en 17 ans, pour un montant de 24 M USD
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik