Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Opposition géorgienne: le Parti travailliste entame des négociations avec des politiques russes

    International
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 17 novembre - RIA Novosti. Le Parti travailliste (opposition) de Géorgie entame des négociations avec les milieux politiques russes, a déclaré lundi devant les journalistes à Tbilissi le leader du parti Chalva Natelachvili, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    "Nous entamons le dialogue avec les milieux politiques de Russie et nous nous engageons dans un travail intense pour sauver le pays. Les négociations porteront sur les problèmes liés à l'intégrité territoriale de la Géorgie, mais aussi sur les rapports commerciaux avec la Russie et la libre circulation des personnes", a indiqué M.Natelachvili à l'issue d'une réunion du Conseil politique du parti.

    Le leader du Parti travailliste s'est dit persuadé que la direction géorgienne était incapable de dialoguer avec la Russie. Selon M.Natelachvili, la Russie est la "seule bonne clé pour régler le problème de l'intégrité territoriale de la Géorgie".

    "La direction géorgienne doit renoncer à la recherche d'un meilleur chef, car cette politique a d'ores et déjà mené le pays à la catastrophe, a poursuivi M.Natelachvili.

    Le leader des travaillistes géorgiens a précisé que son parti entamait des négociations avec les députés de la Douma (Chambre basse du parlement russe), les membres du Conseil de la Fédération (Chambre haute du parlement russe) et d'autres politiques.

    Le 8 août dernier, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, et tuant des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans cette province indépendantiste. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure pour contraindre la Géorgie à la paix et a reconnu le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.

    La Russie a suspendu les communications aériennes, maritimes et postales avec la Géorgie. La Géorgie s'est retirée de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik