Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nord Stream: la Lettonie réclame une expertise écologique (ambassadeur)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 26 novembre - RIA Novosti. La sécurité écologique du gazoduc Nord Stream, dont la construction débutera en 2010, va dans l'intérêt de tous les pays riverains de la mer Baltique, a estimé jeudi l'ambassadeur de Lettonie à Moscou, Andris Teikmanis.

    "La Lettonie n'est pas le seul pays à avoir besoin de preuves de la sécurité de Nord Stream. Tous les pays riverains de la mer Baltique en ont besoin", Russie et Allemagne comprises, a-t-il indiqué.

    Selon M. Teikmanis, les autorités lettones craignent que les travaux de construction ne provoquent l'explosion de munitions qui gisent au fond de la mer Baltique depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Les risques éventuels que représente ce projet pour la sécurité écologique de la mer Baltique doivent être évalués par une organisation écologique indépendante, a estimé l'ambassadeur letton.

    Le directeur financier de l'opérateur russo-allemand du projet, Paul Corcoran, a déclaré plus tôt que la construction du gazoduc allait débuter en avril 2010. Selon lui, le projet est sur le point d'être concerté avec la Suède, puis des consultations seront organisées avec l'Allemagne, le Danemark, la Finlande, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne.

    Le gazoduc Nord Stream doit relier sous la mer Baltique le port russe de Vyborg au port allemand de Greifswald. Sa première conduite, longue de 1.200 km et d'une capacité annuelle de 27,5 milliards de mètres cubes, sera mise en exploitation en 2010. L'opérateur du projet est la société Nord Stream enregistrée en Suisse et détenue à 51% par Gazprom.

    L'opérateur affirme avoir déjà étudié l'impact éventuel du gazoduc sur le système écologique de la mer Baltique et les lieux de stockage d'armes chimiques.

    Lire aussi:

    Le gazoduc Nord Stream 2 s’apprête à arriver en Finlande
    Nord Stream 2: le premier feu vert donné en Allemagne
    Nord Stream 2 insuffisant pour satisfaire la demande de l’UE en gaz russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik