Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine-Géorgie: la non-inclusion au MAP, un camouflet pour les "orange" et Saakachvili (Rogozine)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La non-inclusion de l'Ukraine et de la Géorgie au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) à l'OTAN constitue une défaite du gouvernement ukrainien "orange" et du régime géorgien de Mikhaïl Saakachvili, a déclaré mardi le représentant de la Russie auprès de l'Alliance atlantique Dmitri Rogozine à la radio Echo de Moscou.

    MOSCOU, 3 décembre - RIA Novosti. La non-inclusion de l'Ukraine et de la Géorgie au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) à l'OTAN constitue une défaite du gouvernement ukrainien "orange" et du régime géorgien de Mikhaïl Saakachvili, a déclaré mardi le représentant de la Russie auprès de l'Alliance atlantique Dmitri Rogozine à la radio Echo de Moscou.

    Les chefs de diplomatie des 26 pays membres de l'Alliance réunis mardi à Bruxelles n'ont pas décidé d'inclure l'Ukraine et la Géorgie au MAP.

    "Des conditions seront émises, des commissions de l'OTAN travailleront avec la Géorgie et l'Ukraine. Mais il s'agit d'un refus d'intégrer le MAP qui constitue une défaite de la coalition "orange" en Ukraine et de Saakachvili en Géorgie", a indiqué M.Rogozine.

    Selon lui, les relations entre l'OTAN et la Russie "progresseront par étapes". Le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer, "est chef de la diplomatie de l'OTAN, ce qui lui permet d'entrer en contact avec les représentants russes afin d'envisager les modalités de la reprise du dialogue politique".

    "Nous considérons cependant cette décision avec un optimisme prudent. L'Alliance a revu sa position aussi bien concernant la Russie qu'envers l'Ukraine et la Russie. Les choses commencent à bouger", a-t-il poursuivi.

    Les relations entre la Russie et l'OTAN se sont dégradées à la suite des hostilités déclenchées le 8 août dernier par la Géorgie contre l'Ossétie du Sud, l'Alliance ayant accusé Moscou d'usage disproportionné de la force avant de suspendre les réunions du Conseil Russie-OTAN à tous les niveaux.

    La Russie a riposté en gelant différents programmes de coopération avec l'Alliance, sans pour autant mettre un terme au travail des groupes du Conseil Russie-OTAN sur les armements conventionnels et l'espace aérien. La coopération sur l'Afghanistan a elle aussi été maintenue.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik