Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-OTAN: Lavrov exige un débat sur le conflit osséto-géorgien

    International
    URL courte
    0 01
    MOSCOU, 19 décembre - RIA Novosti. La Russie et l'OTAN devraient renouer leur dialogue avec un débat sur le conflit osséto-géorgien d'août dernier, a estimé vendredi à Moscou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    "Aujourd'hui, à l'heure où nos collègues de l'OTAN évoquent la nécessité de rétablir les relations, nous insisterons pour que ce rétablissement commence par un débat sur les causes de la crise caucasienne, débat que nos partenaires de l'OTAN ont esquivé au mois d'août", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à l'issue d'un entretien avec son homologue bulgare Ivaïlo Kalfine.

    "Quand vous dites que les relations entre la Russie et l'OTAN, comme entre la Russie et l'UE, ont été affectées par la crise caucasienne, je pense au contraire que la crise caucasienne leur a profité", a estimé M. Lavrov, car "il est désormais clair que "l'otanocentrisme" ne peut pas répondre à toutes les menaces qui pèsent aujourd'hui sur la sécurité".

    "Quand la guerre était en cours, que nous ripostions aux attaques de l'armée géorgienne qui a agressé l'Ossétie du Sud, la Russie a proposé de convoquer une réunion du Conseil Russie-OTAN pour examiner cette situation dans les plus brefs délais", a-t-il rappelé. Mais la réunion n'a pas eu lieu en raison de "l'opposition catégorique d'un membre du Conseil Russie-OTAN", a-t-il ajouté, sans donner d'autres précisions.

    De son côté, Ivaïlo Kalfine a fait ressortir l'importance du dialogue, surtout après le conflit d'août dernier. "L'absence de dialogue, c'est le pire qui puisse arriver. Mais pourquoi se borner à ce conflit précis? Il faut parler de tous les problèmes", a-t-il estimé.

    Lire aussi:

    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik