Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Partenariat oriental: le président moldave évoque un encerclement de la Russie

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le Partenariat oriental de l'Union européenne, destiné à intensifier la coopération entre Bruxelles et six ex-républiques soviétiques, rappelle une tentative d'encercler la Russie, estime le président moldave Vladimir Voronin dans une interview publiée vendredi par le quotidien russe Kommersant.

    MOSCOU, 27 février - RIA Novosti. Le Partenariat oriental de l'Union européenne, destiné à intensifier la coopération entre Bruxelles et six ex-républiques soviétiques, rappelle une tentative d'encercler la Russie, estime le président moldave Vladimir Voronin dans une interview publiée vendredi par le quotidien russe Kommersant.

    "Cela rappelle une CEI bis. A quoi bon créer une nouvelle CEI sous contrôle de l'UE? Cela ressemble à un cercle autour de la Russie. Nous travaillons toujours dans le cadre du programme sur le sud-est des Balkans (sic). C'est un travail constructif", a-t-il confié au quotidien.

    "Ce ne sont que des bonbons qu'on distribue dans de telles circonstances", a poursuivi M. Voronin concernant l'aspect financier du programme.

    Le Partenariat oriental qui, sans comprendre de perspective d'adhésion, suppose un rapprochement politique et économique doit être officiellement lancé le 7 mai prochain à Prague lors d'un sommet de l'UE. Dans ce cadre, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République de Moldavie et l'Ukraine pourraient toucher jusqu'à 350 millions d'euros d'aide financière d'ici 2013.

    L'UE a officiellement inclus la Biélorussie dans le programme, l'avenir de la participation du pays étant conditionné aux réformes démocratiques effectuées par Minsk.

    Lire aussi:

    Moscou: certains États de l’UE utilisent le partenariat oriental pour nuire à la Russie
    Theresa May pointe du doigt l’hostilité de la Russie
    L'UE financera les réformes de l'administration publique en Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik