Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Energie: Medvedev prêt à multiplier les contacts avec le Qatar et les Emirats

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie souhaite élargir la coopération énergétique avec le Qatar et les Emirats arabes unis, a déclaré vendredi le président russe Dmitri Medvedev lors d'une cérémonie de remise des lettres de créance au Kremlin.

    MOSCOU, 27 février - RIA Novosti. La Russie souhaite élargir la coopération énergétique avec le Qatar et les Emirats arabes unis, a déclaré vendredi le président russe Dmitri Medvedev lors d'une cérémonie de remise des lettres de créance au Kremlin.

    "Nous sommes disposés à élargir et à développer les relations avec l'Etat du Qatar, à renforcer notre coopération politique et commerciale efficace, y compris dans le domaine des investissements et dans le cadre du Forum des pays exportateurs de gaz, en vue de maintenir la stabilité sur le marché mondial des hydrocarbures", a-t-il affirmé.

    Le chef du Kremlin a également souligné le développement dynamique des relations avec les Emirats arabes unis.

    "Nous avons un dialogue stable sur les problèmes internationaux, sur les questions relatives à la situation au Proche-Orient et dans la région du golfe Persique, et nos échanges commerciaux sont en plein essor. Nous attachons beaucoup d'importance à la promotion du dialogue dans le domaine de l'énergie", a-t-il souligné.

    Le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), perçu par certains comme un équivalent gazier de l'OPEP, regroupe l'Algérie, la Bolivie, le Brunei, l'Egypte, les Emirats arabes unis, la Guinée équatoriale (observateur), l'Indonésie, l'Iran, la Libye, la Malaisie, le Nigeria, la Norvège (observateur), le Qatar, la Russie, Trinité-et-Tobago et le Venezuela. Son état-major se trouve à Doha, capitale du Qatar.

    Lire aussi:

    La Bolivie s’apprête à accueillir l’«OPEP du gaz»
    Les ÉAU invitent le Qatar à créer une «feuille de route» pour sortir de la crise
    Le gazoduc qatari vers les Émirats arabes unis reste actif malgré la crise diplomatique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik