Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les projets balistiques de Pyongyang au coeur d'un entretien Lavrov-Clinton

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton ont discuté vendredi par téléphone du projet de Pyongyang de lancer une fusée porteuse d'un satellite, ainsi que du problème nucléaire de la Corée du Nord, rapporte la diplomatie russe.

    MOSCOU, 27 février - RIA Novosti. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton ont discuté vendredi par téléphone du projet de Pyongyang de lancer une fusée porteuse d'un satellite, ainsi que du problème nucléaire de la Corée du Nord, rapporte la diplomatie russe.

    "Les deux chefs de diplomatie se sont entretenus du problème nucléaire dans la péninsule Coréenne sur fond des déclarations de Pyongyang sur son intention de mettre sur orbite "un satellite de télécommunications expérimental", lit-on dans un communiqué du Département de l'Information et de la Presse du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    Par ailleurs, M.Lavrov et Mme Clinton ont évoqué la préparation de la conférence internationale sur la reconstruction de la bande de Gaza à Charm el-Cheikh des 1-2 mars prochains.

    En 2006, le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies a adopté deux résolutions obligeant Pyongyang à renoncer au développement de missiles balistiques.

    Se référant aux données des satellites espions américains selon lesquelles des objets cylindriques ressemblant aux éléments d'un missile intercontinental nord-coréen étaient transportés vers un site de lancement de la Corée du Nord, les médias occidentaux affirment qu'il s'agit d'un missile balistique.

    Le 24 février, Pyongyang a dévoilé son intention de mettre sur orbite "un satellite de télécommunications expérimental", les experts occidentaux et japonais estimant que cela permettra simultanément le tir du plus puissant missile nord-coréen, le Taephodon-2. Son modèle précédent, plus primitif, avait été testé en Corée du Nord en 1998. Le premier étage de ce missile avait survolé le territoire japonais avant de tomber au large du Pacifique.

    Cette fois, Pyongyang a annoncé qu'il lancerait le satellite de télécommunications Kwangmyongsong-2.

    Le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont exprimé leur préoccupation face à la récente déclaration de la Corée du Nord, qui dispose d'armes nucléaires, de lancer un missile.

    La date du lancement d'un nouveau missile nord-coréen est tenue secrète pour le moment.

    Lire aussi:

    Missile menaçant pour le Japon : Pyongyang menacé d’une riposte militaire
    Le missile testé dimanche en Corée du Nord pourrait contenir une ogive nucléaire
    Le nucléaire nord-coréen ne menace pas les autres pays, estime Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik