Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Obama prêt à renoncer à l'ABM contre l'aide de la Russie sur l'Iran (presse)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président américain Barack Obama a déclaré dans une lettre adressée au président russe Dmitri Medvedev la disposition des Etats-Unis à renoncer au déploiement de l'ABM en Europe en échange de l'aide de la Russie au règlement du problème nucléaire iranien, écrit lundi le New York Times.

    MOSCOU, 3 mars - RIA Novosti. Le président américain Barack Obama a déclaré dans une lettre adressée au président russe Dmitri Medvedev la disposition des Etats-Unis à renoncer au déploiement de l'ABM en Europe en échange de l'aide de la Russie au règlement du problème nucléaire iranien, écrit lundi le New York Times.

    Le journal a appris qu'il y a trois semaines le leader russe s'est vu remettre une lettre secrète par coursier spécial.

    "Nous pouvons confirmer que le président Obama a adressé une lettre au président Medvedev", a confié à l'agence Reuters un haut responsable américain.

    Selon le fonctionnaire, "la lettre concerne plusieurs problèmes, notamment la défense antimissile et son lien avec la menace iranienne".

    Moscou n'a pas encore réagi à la proposition du président Obama, note l'agence.

    Le président russe avait antérieurement déclaré que lors de sa future rencontre avec Barack Obama au sommet des 20 à Londres, prévu pour le 2 avril prochain, il avait bien l'intention d'évoquer ce thème des plus actuel

    Les Etats-Unis envisagent de déployer d'ici 2013 en Europe de l'Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. La Russie, se sentant menacée, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines visant à rassurer Moscou. Le président russe Dmitri Medvedev n'a pas exclu le déploiement de missiles Iskander à Kaliningrad, aux frontières de la Pologne, et la mise en place de moyens radio-électroniques censés neutraliser les éléments de l'ABM.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    L'Allemagne soutient les propositions russes sur l'ABM (Stoiber)
    400 missiles antimissiles US seront déployés près de la Russie, selon la Défense russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik