Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Obama prêt à renoncer à l'ABM contre l'aide de la Russie sur l'Iran (presse)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président américain Barack Obama a déclaré dans une lettre adressée au président russe Dmitri Medvedev la disposition des Etats-Unis à renoncer au déploiement de l'ABM en Europe en échange de l'aide de la Russie au règlement du problème nucléaire iranien, écrit lundi le New York Times.

    MOSCOU, 3 mars - RIA Novosti. Le président américain Barack Obama a déclaré dans une lettre adressée au président russe Dmitri Medvedev la disposition des Etats-Unis à renoncer au déploiement de l'ABM en Europe en échange de l'aide de la Russie au règlement du problème nucléaire iranien, écrit lundi le New York Times.

    Le journal a appris qu'il y a trois semaines le leader russe s'est vu remettre une lettre secrète par coursier spécial.

    "Nous pouvons confirmer que le président Obama a adressé une lettre au président Medvedev", a confié à l'agence Reuters un haut responsable américain.

    Selon le fonctionnaire, "la lettre concerne plusieurs problèmes, notamment la défense antimissile et son lien avec la menace iranienne".

    Moscou n'a pas encore réagi à la proposition du président Obama, note l'agence.

    Le président russe avait antérieurement déclaré que lors de sa future rencontre avec Barack Obama au sommet des 20 à Londres, prévu pour le 2 avril prochain, il avait bien l'intention d'évoquer ce thème des plus actuel

    Les Etats-Unis envisagent de déployer d'ici 2013 en Europe de l'Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. La Russie, se sentant menacée, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines visant à rassurer Moscou. Le président russe Dmitri Medvedev n'a pas exclu le déploiement de missiles Iskander à Kaliningrad, aux frontières de la Pologne, et la mise en place de moyens radio-électroniques censés neutraliser les éléments de l'ABM.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    L'Allemagne soutient les propositions russes sur l'ABM (Stoiber)
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik