Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pas d'Iskander à Kaliningrad si Washington renonce à l'ABM en Europe (Défense)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie n'entreprendra pas de mesures de rétorsion si les Etats-Unis renoncent à déployer les éléments de leur ABM en Europe, a réaffirmé mardi le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, à l'issue d'une rencontre à Moscou avec son homologue allemand Franz-Josef Jung.

    MOSCOU, 3 mars - RIA Novosti. La Russie n'entreprendra pas de mesures de rétorsion si les Etats-Unis renoncent à déployer les éléments de leur ABM en Europe, a réaffirmé mardi le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, à l'issue d'une rencontre à Moscou avec son homologue allemand Franz-Josef Jung.

    "Nous avons passé en revue les questions relatives à la défense antimissile. La Russie salue toute proposition liée à la suspension du déploiement d'éléments de DCA en Europe", a annoncé le ministre.

    "Nous sommes favorables à un débat sur ce problème, y compris dans le cadre du Conseil Russie-OTAN. Si le déploiement (des éléments du bouclier antimissile) est suspendu, nous ne prendrons pas les mesures que nous envisagions en réponse", a noté le ministre russe.

    Auparavant, le président russe Dmitri Medvedev a déclaré que le déploiement de batteries de missiles tactiques Iskander dans la région de Kaliningrad (ouest) serait une des mesures de riposte en cas d'apparition à proximité des frontières russes de missiles intercepteurs américains. Des moyens électroniques pour neutraliser l'ABM américain sont également prévus.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Sergueï Lavrov: la défense antimissile US encercle la Russie et vise la Chine
    400 missiles antimissiles US seront déployés près de la Russie, selon la Défense russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik