Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pas d'Iskander à Kaliningrad si Washington renonce à l'ABM en Europe (Défense)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie n'entreprendra pas de mesures de rétorsion si les Etats-Unis renoncent à déployer les éléments de leur ABM en Europe, a réaffirmé mardi le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, à l'issue d'une rencontre à Moscou avec son homologue allemand Franz-Josef Jung.

    MOSCOU, 3 mars - RIA Novosti. La Russie n'entreprendra pas de mesures de rétorsion si les Etats-Unis renoncent à déployer les éléments de leur ABM en Europe, a réaffirmé mardi le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, à l'issue d'une rencontre à Moscou avec son homologue allemand Franz-Josef Jung.

    "Nous avons passé en revue les questions relatives à la défense antimissile. La Russie salue toute proposition liée à la suspension du déploiement d'éléments de DCA en Europe", a annoncé le ministre.

    "Nous sommes favorables à un débat sur ce problème, y compris dans le cadre du Conseil Russie-OTAN. Si le déploiement (des éléments du bouclier antimissile) est suspendu, nous ne prendrons pas les mesures que nous envisagions en réponse", a noté le ministre russe.

    Auparavant, le président russe Dmitri Medvedev a déclaré que le déploiement de batteries de missiles tactiques Iskander dans la région de Kaliningrad (ouest) serait une des mesures de riposte en cas d'apparition à proximité des frontières russes de missiles intercepteurs américains. Des moyens électroniques pour neutraliser l'ABM américain sont également prévus.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Sergueï Lavrov: la défense antimissile US encercle la Russie et vise la Chine
    L'Allemagne soutient les propositions russes sur l'ABM (Stoiber)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik