Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Lettonie: le chef de la diplomatie espère une visite du président en Russie en 2009

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    RIGA, 13 avril - RIA Novosti. Le ministre letton des Affaires étrangères Maris Riekstins a espéré lundi dans une interview à RIA Novosti que la visite en Russie du président de la Lettonie Valdis Zatlers aurait lieu en 2009.

    "Le dialogue entre les pays voisins doit se dérouler à tous les niveaux, y compris au sommet. Le président letton Valdis Zatlers ne s'est jamais rendu en Russie pour une visite officielle, les chefs de nos deux Etats ne se sont rencontrés que sur le territoire des pays tiers où en marge de manifestations internationales. Nous ne le croyons pas tout à fait normal. Je voudrais que la visite du président letton en Russie ait lieu en 2009", a dit le chef de la diplomatie lettone.

    Le président letton Valdis Zatlers a reçu une invitation à se rendre en Russie en visite d'Etat peu après son élection au poste de président de la république en 2007.

    Mais la visite de M.Zalters n'a pas eu lieu en 2008 en raison de l'attitude de Riga sur le conflit en Ossétie du Sud.

    Le 8 août dernier, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, et tuant des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure destinée à contraindre la Géorgie à la paix avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les républiques "territoires occupés".

    L'Occident, OTAN en tête, a sévèrement reproché à la Russie l'usage disproportionné de la force en Ossétie du Sud. Néanmoins, quelques mois plus tard, certains politiques européens ont reconnu que la Géorgie était également responsable de l'aggravation de la situation dans la région. Ainsi, le secrétaire général du Conseil de l'Europe Terry Davis a déclaré que la Russie et la Géorgie étaient, dans la même mesure, responsables de la guerre dans le Caucase du Sud et de ses conséquences humanitaires.

    La précédente présidente de Lettonie, Vaira Vike-Freiberga, n'avait jamais reçu de telle invitation pendant les huit années de sa présidence.

    Lire aussi:

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    À Riga, la marche des légionnaires SS prend de l'ampleur
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik