Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Abkhazie: Soukhoumi ne demandera pas la reconnaissance de son indépendance (Bagapch)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La consolidation de la stabilité politique et économique de l'Abkhazie constitue la condition à la reconnaissance de son indépendance, a estimé le président abkhaz Sergueï Bagapch dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Russia Today qui sera diffusé vendredi.

    MOSCOU, 16 avril - RIA Novosti. La consolidation de la stabilité politique et économique de l'Abkhazie constitue la condition à la reconnaissance de son indépendance, a estimé le président abkhaz Sergueï Bagapch dans un entretien accordé à la chaîne de télévision Russia Today qui sera diffusé vendredi.

    "Nous ne demanderons à personne de reconnaître notre indépendance. Nous devons nous-mêmes parvenir à cette stabilité politique et économique et à cette unité de la nation qui interdiront à qui que ce soit de s'interroger sur notre indépendance", a-t-il expliqué.

    Selon lui, toutes ces conditions sont déjà réunies. "Nous avons la stabilité politique et économique, l'unité de la nation s'est aussi manifestée ces derniers temps. Nous n'avons maintenant qu'à consolider tout cela", a souligné M. Bagapch.

    Au lendemain de la dislocation de l'URSS, l'Abkhazie, entité autonome au sein de la République soviétique de Géorgie depuis 1931, a proclamé son indépendance vis-à-vis de Tbilissi. La Géorgie a réagi en introduisant le 14 août 1992 ses troupes en Abkhazie mais s'est heurtée à la résistance armée de milices locales et de volontaires. Le conflit armé a pris fin le 30 septembre 1993, lorsque les détachements abkhaz ont libéré Soukhoumi et atteint l'Ingouri, fleuve qui servait à l'époque soviétique de limite administrative entre la république autonome et la Géorgie.

    De 1994 à 2008, la paix dans zone du conflit abkhazo-géorgien a été maintenue par la Force collective de paix de la CEI composée de militaires russes.

    Les négociations abkhazo-géorgiennes sur le règlement du conflit qui se déroulaient sous l'égide de l'ONU ont été suspendues en 2006, après l'opération policière menée par la Géorgie dans le col du Kodori. Suite au déploiement d'unités de l'armée et de la police géorgiennes, le col a été rebaptisé "Haute-Abkhazie".

    Dans la nuit du 8 août, la Géorgie a attaqué une autre république autoproclamée, l'Ossétie du Sud, en détruisant une partie de sa capitale Tskhinvali. Défendant les Sud-ossètes dont beaucoup sont citoyens russes, Moscou a introduit ses troupes dans la république, qui en cinq jours d'opérations en ont délogé les unités géorgiennes.

    Entre-temps l'Abkhazie a rétabli son contrôle sur l'ensemble de son territoire, chassant les troupes géorgiennes de la partie supérieure du col du Kodori.

    A la fin d'août 2008, la Russie a reconnue l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.

    Lire aussi:

    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik