Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le président de la Douma en visite de travail en Abkhazie

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président de la Douma Boris Gryzlov effectuera lundi 18 mai une visite de travail d'un jour en Abkhazie, a appris RIA Novosti auprès de la chambre basse du parlement russe. M.Gryzlov sera le premier homme politique d'un tel niveau à visiter l'Abkhazie après la reconnaissance de son indépendance par Moscou.

    MOSCOU/SOUKHOUM, 18 mai - RIA Novosti. Le président de la Douma Boris Gryzlov effectuera lundi 18 mai une visite de travail d'un jour en Abkhazie, a appris RIA Novosti auprès de la chambre basse du parlement russe.

    M.Gryzlov sera le premier homme politique d'un tel niveau à visiter l'Abkhazie après la reconnaissance de son indépendance par Moscou.

    Au cours de la visite, Boris Gryzlov rencontrera le président de la république Sergueï Bagapch, ainsi que les députés locaux.

    La coopération socio-économique russo-abkhaze, les échanges culturels, le développement du tourisme dans la république et la construction de nouveaux sites sportifs seront au menu des entretiens.

    Se fondant sur les résultats de référendums et les décisions de leurs parlements respectifs, les présidents sud-ossète et abkhaz ont demandé en août 2008 la Russie de reconnaître la souveraineté des républiques. Le Conseil de la Fédération et la Douma (deux chambres du parlement russe) ont soutenu ces demandes.

    Le 26 août 2008, le président russe Dmitri Medvedev a signé les décrets reconnaissant l'indépendance des deux républiques autoproclamées dont la population est composée à 80% de citoyens russes. L'agression géorgienne du 8 août dernier contre l'Ossétie du Sud a constitué un tournant décisif dans l'adoption de cette décision.

    Lire aussi:

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik