Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sécurité dans le Caucase: la délégation sud-ossète quitte les négociations de Genève

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 18 mai - RIA Novosti. La délégation sud-ossète a quitté lundi les négociations sur la sécurité dans le Caucase du Sud qui se déroulent à Genève, en Suisse, en signe de protestation contre l'absence de la délégation abkhaze, a annoncé par téléphone le chef de la délégation sud-ossète Boris Tchotchiev.

    "Nous ne participerons à ce round des négociations parce que cela n'a pas de sens d'examiner les garanties de sécurité pour l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie en l'absence de la délégation abkhaze. Mais nous nous réservons le droit de revenir aux discussions si l'Abkhazie règle son différend avec l'ONU", a indiqué M.Tchotchiev avant de rappeler que la délégation abkhaze, qui n'avait pas reçu une copie du rapport fait par le secrétaire général de l'ONU le 15 mai dernier, avait refusé samedi de participer au cinquième volet des négociations à Genève.

    Les discussions de Genève consacrée à la situation dans le Caucase du Sud ont été lancées après la guerre déclenchée par la Géorgie en août 2008 en Ossétie du Sud. Les rencontres entre les diplomates représentant l'Union européenne, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, l'Organisation des Nations unies, la Russie, les États-Unis, la Géorgie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud visent à stabiliser la situation dans la région. Les trois premiers rounds de discussions n'ont abouti sur aucune décision concrète. Le quatrième, tenu les 17 et 18 février derniers, a permis aux participants de mettre au point un document définissant les modalités de prévention et de règlement des incidents en Géorgie, en Abkhazie et en Ossétie du Sud.

    Lire aussi:

    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik