Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Peres en Azerbaïdjan: Bakou dément toute brouille avec Téhéran

    International
    URL courte
    0 0 0

    La présidence azerbaïdjanaise a exhorté mardi à éviter toute spéculation politique sur les relations entre l'Iran et l'Azerbaïdjan suite à la visite à Bakou du président israélien Shimon Peres, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    BAKOU, 30 juin - RIA Novosti. La présidence azerbaïdjanaise a exhorté mardi à éviter toute spéculation politique sur les relations entre l'Iran et l'Azerbaïdjan suite à la visite à Bakou du président israélien Shimon Peres, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    "Je m'abstiendrais de me livrer à des spéculations politiques sur cette question", a notamment déclaré dans une interview à RIA Novosti Elnour Aslanov, chef du département d'analyse politique et d'information à l'administration du président d'Azerbaïdjan, commentant les affirmations de certains médias selon lesquels l'ambassadeur iranien à Bakou aurait été rappelé à Téhéran pour consultations.

    Selon lesdits médias, le diplomate aurait été rappelé pour consultations suite à la visite du président israélien en Azerbaïdjan dimanche 28 juin. Ces mêmes sources avaient auparavant rapporté les déclarations d'officiels iraniens réclamant la fermeture de l'ambassade d'Israël à Bakou et insistant sur l'inadmissibilité d'une visite officielle du chef de l'Etat hébreu en Azerbaïdjan.

    M.Aslanov a rappelé que "chaque Etat pratiquait une politique dictée par les priorités de sa politique extérieure".

    Pour sa part, le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a indiqué que Téhéran n'était pas en droit de s'ingérer dans ce domaine qui n'avait rien à voir avec l'Iran, et que la visite en question était une affaire intérieure d'Israël et de l'Azerbaïdjan.

    Lire aussi:

    Explosions dans un dépôt d'armes en Azerbaïdjan, des blessés
    Pilonnages de localités dans le Haut-Karabagh, deux civils tués et plusieurs blessés
    Riyad: la visite du roi de l’Arabie saoudite en Russie sera «historique»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik