Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie disposée à intensifier ses relations avec l'Ossétie du Sud (Medvedev)

    International
    URL courte
    Ossétie du Sud un an après l'agression géorgienne (37)
    0 0 0

    La Russie est prête à développer ses relations avec l'Ossétie du Sud et à réaliser des projets conjoints dans différentes sphères, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev rencontrant lundi à Tskhinval son homologue sud-ossète Edouard Kokoïty.

    TSKHINVAL, 13 juillet - RIA Novosti. La Russie est prête à développer ses relations avec l'Ossétie du Sud et à réaliser des projets conjoints dans différentes sphères, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev rencontrant lundi à Tskhinval son homologue sud-ossète Edouard Kokoïty.

    "Je voudrais vous exprimer ma gratitude pour m'avoir invité dans un nouveau pays, un nouvel Etat, l'Ossétie du Sud, née à la suite d'événements diplomatiques dramatiques, et que le peuple russe a réellement soutenu dans un moment difficile... J'estime que c'est précisément cette courte visite du président russe qui jettera les bases de ce type de contacts, et de relations d'amitiés", a déclaré M. Medvedev, réalisant sa première visite en Ossétie du Sud en tant que président.

    "Nous avons toute une série de projets de reconstruction de l'économie et de la sphère sociale de la république. Nous les mettrons en oeuvre coute que coûte, parce qu'il y aura beaucoup à faire", a souligné le président.

    Selon Medvedev, il est nécessaire de "soutenir la coopération dans la sphère de la défense et les accords existants dans cette sphère".

    "Nous pouvons passer en revue les relations bilatérales et évoquer les voies de développement de nos relations", a-t-il annoncé à son homologue.

    Contrainte d'intervenir militairement après l'attaque lancée par Tbilissi le 8 août dernier contre l'Ossétie du Sud, la Russie a lancé une riposte de grande envergure avant de reconnaître dans la foulée cette dernière ainsi que l'Abkhazie, une autre république autoproclamée en territoire géorgien.

    Des bases militaires russes ont été ouvertes dans ces deux territoires.

    Dossier:
    Ossétie du Sud un an après l'agression géorgienne (37)

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Damas reconnaît l'Ossétie du Sud: un «acte profondément réfléchi»
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik