Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OssétieSud: le président russe visite la base militaire de Tskhinval

    International
    URL courte
    Ossétie du Sud un an après l'agression géorgienne (37)
    0 02

    Le président russe Dmitri Medvedev, qui séjourne en Ossétie du Sud pour la première fois, a visité en compagnie du président sud-ossète Edouard Kokoïty la base militaire déployée à Tskhinval, capitale de cette république du Caucase.

    TSKHINVAL, 13 juillet - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev, qui séjourne en Ossétie du Sud pour la première fois, a visité en compagnie du président sud-ossète Edouard Kokoïty la base militaire déployée à Tskhinval, capitale de cette république du Caucase.

    Dmitri Medvedev est accompagné par le général commandant des troupes de la région militaire du Caucase du Nord, Serguéi Makarov, et par le ministre russe de la Défense ,Anatoli Serdioukov.

    Le général a fait un rapport à Dmitri Medvedev sur la situation au sein de la base et sur ses missions principales. Le général a également retracé l'historique de la base, qui est intégrée dans la 58ème armée interarmes de la région militaire du Caucase du Nord, et déployée dans trois cités militaires sur le territoire de l'Ossétie du Sud et de l'Ossétie du Nord, avec son état-major à Tskhinval.

    Serguéi Makarov a noté qu'à l'heure actuelle l'état-major était entièrement formé et que, dans leur grande majorité, les officiers qui le composent ont une solide expérience de terrain, acquise notamment dans les points chauds du Caucase.

    "Aujourd'hui, cette base est en mesure d'accomplir toutes les missions qui lui sont assignées", a indiqué le général Makarov.

    Les présidents Medvedev et Kokoïty ont inspecté le parc de véhicules de guerre, la caserne et la cantine.

    Le 8 août 2008, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinval, la capitale, tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure destinée à imposer la paix à la Géorgie avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu les relations diplomatiques avec Moscou et décrété les républiques "territoires occupés"

    Des bases militaires russes ont par la suite été ouvertes dans ces deux territoires.

    Dossier:
    Ossétie du Sud un an après l'agression géorgienne (37)

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    La Syrie et l'Ossétie du Sud établissent des relations diplomatiques
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik