Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-Géorgie: pas d'alternative au rétablissement des relations (opposant)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie et la Géorgie sont contraintes de normaliser leurs relations bilatérales, a déclaré mercredi un des leaders de l'opposition géorgienne, Irakli Alassania, dans une interview au quotidien russe Kommersant.

    MOSCOU, 22 juillet - RIA Novosti. La Russie et la Géorgie sont contraintes de normaliser leurs relations bilatérales, a déclaré mercredi un des leaders de l'opposition géorgienne, Irakli Alassania, dans une interview au quotidien russe Kommersant.

    "Il n'existe tout simplement pas d'alternative au rétablissement des relations russo-géorgiennes. Ni la Russie ni la Géorgie ne pourront promouvoir une stabilité durable dans la région sans engager un dialogue direct. Je suis persuadé qu'un dialogue de ce genre aura nécessairement lieu à l'avenir", a-t-il affirmé.

    Leader du parti Notre Géorgie - Démocrates libres, M. Alassania s'est déclaré convaincu de voir les relations russo-géorgiennes prendre un cours normal à l'avenir.

    Selon M. Alassania, considéré comme l'un des candidats potentiels à la présidentielle géorgienne après le départ de Mikhaïl Saakachvili, l'adhésion de Tbilissi aux structures euro-atlantiques ne doit pas inquiéter Moscou. Cette démarche, estime-t-il, aidera à faire de la Géorgie un Etat stable.

    Interrogé sur la question de savoir quand cette adhésion aura lieu, M. Alassania a déclaré que cela dépendait en premier lieu de l'Alliance elle-même.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik