Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Honduras: Zelaya qualifie les coups d'état de crimes contre l'humanité

    International
    URL courte
    0 0 0
    MEXICO, 6 août - RIA Novosti. Un coup d'état n'est rien d'autre qu'un crime contre l'humanité, a déclaré mercredi Jose Manuel Zelaya, président déchu du Honduras devant le parlement mexicain.

    "Au 21e siècle, les coups d'état sont destinés avant tout à permettre aux putschistes d'usurper le pouvoir dans un pays par des actions illicites, des meurtres et la répression des libertés civiles, aussi doivent-ils être qualifiés de crimes contre l'humanité", a souligné M.Zelaya en visite de travail au Mexique.

    Le président destitué du Honduras a critiqué la position des Etats-Unis dans le règlement du conflit politique dans son pays, estimant que l'administration américaine devrait accentuer sa pression sur le gouvernement de facto du Honduras, l'économie de ce pays centre-américain dépendant à 80% de celle des Etats-Unis.

    Depuis plus d'un mois, la situation reste tendue au Honduras. Dans la nuit du 27 au 28 juin, des militaires rebelles ont usurpé le pouvoir au Honduras avant d'expulser le président Manuel Zelaya au Costa Rica. Le lendemain, le président du Congrès Roberto Micheletti a été nommé président par intérim.

    Lire aussi:

    Trump menace le Honduras de lui couper les vivres s’il ne stoppe pas ses 2.000 migrants
    Ex-Président hondurien: «Les USA font la même chose dans tous les pays qu’ils envahissent»
    Des caravanes de Honduriens «à l’assaut» des États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik