Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OTAN: l'élargissement vers l'Est s'est essoufflé (Rogozine)

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 6 août - RIA Novosti. L'élargissement de l'OTAN vers l'Est s'est essoufflé de l'avis de Moscou, a déclaré jeudi sur la chaîne de télévision Vesti 24 l'ambassadeur russe auprès de l'OTAN Dmitri Rogozine.

    L'élargissement de l'Alliance est un thème épineux dans ses rapports avec la Russie. Moscou craint en effet que l'élargissement de l'OTAN, grâce à l'intégration de l'Ukraine et de la Géorgie, ne conduise à une déstabilisation en Europe. La diplomatie russe estime que la politique de rapprochement avec l'OTAN appliquée par Tbilissi a justement poussé la Géorgie à attaquer l'Ossétie du Sud en août 2008.

    "Je pense que le processus d'élargissement de l'OTAN vers l'Est s'est essoufflé (...). Il pourrait certes se développer insidieusement mais je pense qu'il n'y aura plus de poussées effrontées contre les frontières russes", a affirmé le diplomate.

    Selon M.Rogozine, "à plus d'un titre, ce problème est réglé grâce à Saakachvili, grâce à sa soif d'atteindre des objectifs par la force et en versant le sang".

    Selon les autorités sud-ossètes, l'agression géorgienne a fait plus de 1.500 morts parmi les civils. Le Parquet général russe a officiellement confirmé la mort de 163 civils et de 48 militaires russes dont dix soldats du contingent de paix. Fin août 2008, la Russie a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.

    Les pays d'Occident, dont les membres de l'OTAN, ont au début critiqué la Russie pour avoir faire recours à une force démesurée en Ossétie du Sud mais quelques mois plus tard certains politiques européens ont dû reconnaître que la Géorgie était responsable de l'aggravation de la tension dans la région.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik