Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie proteste contre le gazoduc reliant la Russie à l'Ossétie

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Géorgie a protesté contre la mise en exploitation mercredi du gazoduc Dzouarikaou-Tskhinvali reliant la Russie à l'Ossétie du Sud sans passer par le territoire géorgien, rapporte l'agence News-Georgia.

    TBILISSI, 26 août - RIA Novosti. La Géorgie a protesté contre la mise en exploitation mercredi du gazoduc Dzouarikaou-Tskhinvali reliant la Russie à l'Ossétie du Sud sans passer par le territoire géorgien, rapporte l'agence News-Georgia.

    "Le ministère géorgien des Affaires étrangères proteste vivement contre une nouvelle violation par la Russie des normes et principes du droit international universellement reconnus, de la souveraineté, de l'intégrité territoriale, de la frontière d'État et de la législation géorgiennes", lit-on dans une déclaration du ministère.

    La construction du gazoduc reliant le village nord-ossète de Dzouarikaou (Russie) à la capitale sud-ossète de Tskhinvali a débuté en décembre 2006. Le tronçon allant jusqu'au col de Koudari (92,8 km) a été mis en place par le groupe russe Gazprom et la partie sud-ossète du gazoduc par la compagnie pétrogazière Itera. La longueur du pipeline est de 169 km, dont 69 passent par le territoire sud-ossète. Le diamètre des tubes est de 400 mm.

    La conduite traverse les monts du Caucase à une altitude de 3.148 m, ce qui en fait le premier gazoduc de haut montagne au monde, selon Iouri Morozov, directeur général adjoint du groupe russe Stroïprogress, maître d'oeuvre général.

    La Géorgie considère l'Ossétie du Sud comme un "territoire occupé" depuis la reconnaissance de l'indépendance sud-ossète par Moscou il y a un an jour pour jour.

    Le 8 août 2008, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, tuant des centaines de civils ainsi que des soldats de la paix russes déployés dans cette république autoproclamée. La Russie a opposé une riposte militaire d'envergure destinée à imposer la paix à la Géorgie. Les troupes géorgiennes ont été délogées du territoire sud-ossète au terme d'une guerre de cinq jours.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Moscou sur le conflit en Ossétie du Sud: la Russie toujours prête à défendre ses citoyens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik