Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie: démission de tous les vice-ministres de la Défense

    International
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 2 septembre - RIA Novosti. Tous les vice-ministres géorgiens de la Défense - Vladimir Tchatchibaïa, Guela Berdzenichvili, Gueorgui Moutchaïdzé et Otar Berdzenichvili - ont présenté leur démission, rapporte mercredi l'agence News-Georgia, se référant au ministère de la Défense.

    "C'est la procédure standard faisant suite à la nomination du nouveau ministre de la Défense. Tous les vice-ministres continuent à présent d'exercer leurs fonctions malgré leur démission formelle", a indiqué un porte-parole du ministère sans préciser la date de la démission de ces hauts fonctionnaires.

    On ne commente pas au ministère les rumeurs circulant dans la presse et prétendant que M.Tchatchibaïa et plusieurs autres hauts fonctionnaires auraient abandonné leurs postes en signe de protestation contre la nomination de Batcho Akhalaïa au poste de ministre de la Défense.

    Quoi qu'il en soit, on n'exclut pas des remaniements dans l'immédiat.

    M.Akhalaïa a été nommé au poste de ministre de la Défense le 27 août dernier sur décision du président géorgien Mikhaïl Saakachvili. Avant cette nomination, il a été vice-ministre de la Défense, après avoir dirigé pendant plusieurs années le département de l'application des peines du ministère de la Justice.

    Le président Saakachvili a argumenté sa décision par la nécessité d'un homme à poigne à la tête du ministère de la Défense. De son côté, le nouveau ministre a résumé ses priorités en trois mots: modernisation, paix et OTAN.

    L'opposition géorgienne a violemment critiqué M.Saakachvili pour avoir confié le ministère de la Défense à M.Akhalaïa.

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    La vidéo du commando chargé d’expulser Saakachvili à Kiev publiée (vidéo)
    Bout de ligne: Saakachvili finit par être expulsé en Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik