Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Soudan: une conférence internationale à Moscou début octobre

    International
    URL courte
    0 0 0

    Une conférence internationale sur le Soudan se tiendra les 6 et 7 octobre prochains à Moscou sur l'initiative de la partie russe, a annoncé mardi le représentant spécial du président russe pour le Soudan Mikhaïl Marguelov.

    MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti. Une conférence internationale sur le Soudan se tiendra les 6 et 7 octobre prochains à Moscou sur l'initiative de la partie russe, a annoncé mardi le représentant spécial du président russe pour le Soudan Mikhaïl Marguelov.

    "Les représentants spéciaux pour le Soudan de l'ONU, de l'UE, de Chine, des Pays-Bas, des Etats-Unis, de Finlande et de Suède, ainsi que les dirigeants de l'Union africaine, de la Ligue arabe, d'organisations humanitaires internationales et des recteurs d'universités et d'instituts de recherche scientifique ont déjà confirmé leur intention de participer à la conférence. Une délégation soudanaise se rendra également à Moscou", a indiqué M.Marguelov.

    "Il s'agit de la première conférence sur le Soudan qui réunira hommes politiques, chercheurs et juristes", a noté M.Marguelov avant d'espérer que la conférence permettrait d'analyser la situation et de trouver des voies de réconciliation".

    Moscou invite "ceux qui essaient de concilier les parties en conflit au Soudan et ceux qui s'intéressent aux problèmes du règlement des conflits", a-t-il ajouté.

    "Le Soudan demande une attention soutenue de la communauté internationale, il faut oeuvrer pour intensifier le dialogue entre les parties hostiles et assurer la réalisation de l'accord de paix global de Khartoum", c'est "le seul moyen de régler la situation au Soudan".

    La guerre civile qui ensanglante le Darfour depuis février 2003 oppose les forces gouvernementales à de multiples formations séparatistes qui réclament le départ du président soudanais Omar el-Béchir, inculpé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Certains séparatistes préconisent également l'indépendance du Darfour par rapport à Khartoum. Selon l'ONU, plus de 300.000 personnes ont été tuées et 2,7 millions de personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers en raison de la guerre civile. Les autorités soudanaises affirment que le conflit a fait quelque 10.000 morts.

    Les effectifs de la Mission Nations unies-Union africaine au Darfour (MINUAD) comptent actuellement 13.000 hommes, soit 68% du nombre approuvé par le Conseil de sécurité. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a récemment déclaré que la mission visait un déploiement à 90% à la fin de 2009. La Russie ne participe pas à la MINUAD, mais elle a envoyé 123 militaires, 19 policiers et 11 observateurs à la Mission des Nations unies au Soudan (UNMIS) déployée dans le sud du pays.

    Lire aussi:

    Le Soudan considère le référendum criméen conforme au droit international
    Washington veut partager le Soudan en cinq parties, selon Khartoum
    Une base militaire russe au Soudan: les pour et les contre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik