Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la renaissance de l'industrie d'armement impossible sans la Russie (Ianoukovitch)

    International
    URL courte
    0 0 0
    KIEV, 8 septembre - RIA Novosti. La renaissance de l'industrie nationale d'armement est impossible sans une étroite coopération avec la Russie, a déclaré mardi le leader du Parti des régions (opposition), Viktor Ianoukovitch, lors d'un déplacement de travail dans la région de Jitomir (ouest).

    "Seuls, sans une étroite coopération sur cette question avec la Russie, nous ne ferons rien. Nous ne pouvons pas encore suivre l'exemple que nous donne la Russie qui modernise ses forces armées. Nous estimons que la coopération avec l'industrie d'armement russe sera l'un des axes stratégiques de l'Ukraine dès 2010", a déclaré M.Ianoukovitch qui a annoncé son intention de se présenter pour l'élection présidentielle fixée à janvier 2010.

    Selon le leader du Parti des régions, l'Ukraine doit moderniser son complexe militaro-industriel.

    "Je suis persuadé qu'un pays qui veut un avenir sûr doit veiller à une modernisation constante de son armée. Nous voulons édifier un Etat fort et nous moderniserons obligatoirement nos forces armées", a expliqué M.Ianoukovitch.

    La coopération entre les deux pays dans la conception de différents systèmes d'armements est en ce moment gelée et ce travail sera relancé à partir de zéro, a rappelé le leader de l'opposition ukrainienne.

    Si ces cinq dernières années, a poursuivi M.Ianoukovitch, le pouvoir n'a rien fait pour développer l'industrie d'armement ukrainienne, "la situation va changer radicalement, permettant à l'Ukraine d'envisager son avenir avec davantage de confiance".

    Lire aussi:

    Où est l’accord sur le règlement de la crise ukrainienne de 2014? La réponse de Porochenko
    Lavrov dévoile des détails des négociations sur l’Ukraine entre Poutine et Obama en 2014
    Armes russes vendues dans 59 pays, Poutine fait un bilan positif de l’industrie militaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik