Ecoutez Radio Sputnik
    International

    START: nouveaux volets de négociations avant l'expiration (Lavrov)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie compte tenir avec les Etats-Unis 4 ou 5 volets de négociations avant l'expiration en décembre du Traité de réduction des armes stratégiques (START) actuellement en vigueur.

    MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti. La Russie compte tenir avec les Etats-Unis 4 ou 5 volets de négociations avant l'expiration en décembre du Traité de réduction des armes stratégiques (START) actuellement en vigueur, a annoncé mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'un point de presse.

    "Nous avons tenu un volet ordinaire en début septembre et nous avons l'intention d'en tenir encore 4 ou 5 avant décembre, date d'expiration de START-1" a déclaré le ministre russe au terme d'un entretien avec son homologue slovaque.

    M.Lavrov a ajouté qu'il s'agissait d'un document très important et qu'il était prématuré de dire "qui et quand annoncerait les paramètres quantitatifs".

    "Tout sera décidé dans l'ensemble. Le principe de ce genre de négociations est que rien n'est approuvé si l'ensemble ne l'est pas", a indiqué le chef de la diplomatie russe.

    START-1 a été signé en 1991 entre Moscou et Washington et obligeait les deux puissances à réduire le nombre des ogives nucléaires à 6.000 et celui des vecteurs à 1.600 pour chaque partie. START-1 expire le 5 décembre 2009.

    En 2002, la Russie et les Etats-Unis ont conclu à Moscou un traité supplémentaire visant à réduire le nombre de charges nucléaires opérationnelles à 1.700-2.200 pour chaque partie contractante. Ce traité devait être réalisé d'ici 2012.

    Le nouveau Traité de réduction des armes stratégiques doit assurer une plus importante réduction par rapport au traité conclu à Moscou en 2002.

     

    Lire aussi:

    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    Sénateur russe: les USA préparent une «mauvaise surprise»
    Les USA balancent entre les versions de leur doctrine nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik