Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie ouvre aux avions américains ses voies de transit vers l'Afghanistan (Kommersant)

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'accord de transit de frets militaires vers l'Afghanistan via l'espace aérien russe, signé il y a deux mois par les présidents russe et américain, est enfin entré en vigueur.

    MOSCOU, 8 septembre - RIA Novosti. L'accord de transit de frets militaires vers l'Afghanistan via l'espace aérien russe, signé il y a deux mois par les présidents russe et américain, est enfin entré en vigueur, lit-on mardi dans le quotidien Kommersant.

    Le premier avion américain pourra bientôt suivre le nouvel itinéraire. L'accord stipule également la gratuité des services russes. En revanche, selon les experts, le prix, politiquement parlé, du transit russe, est très cher à payer, car il implique la non-adhésion de la Géorgie et de l'Ukraine à l'OTAN, ainsi que la suspension du déploiement de l'ABM américain en Europe de l'Est.

    La capacité des itinéraires existants (la passe de Khyber à la frontière pakistanaise, ainsi que la base aérienne américaine de Ramstein en Allemagne et celle d'Abou Dhabi aux Emirats arabes unis) était suffisante avant que le président Barak Obama ne décide de doubler le contingent américain en Afghanistan. "Le pont aérien russe constitue de facto un des facteurs-clés du succès des opérations américaines dans la région", estime Andreï Serenko, expert du Centre d'étude de l'Afghanistan contemporain.

    Par ailleurs, l'accord exige que les avions transportant des frets militaires atterrissent sur le territoire russe, à cette fin la base aérienne de Rostov est l'endroit qui conviendrait le plus. Le document énonce la clause de gratuité des services de transit octroyés par la partie russe. "Si jamais des dépenses liées au ravitaillement en Russie surviennent, cette question sera réglée sur la base bilatérale, a précisé Dmitri Rogozine, représentant permanent de la Russie auprès de l'OTAN. Mais ces services ne peuvent d'aucune façon être à but lucratif".

    M. Rogozine explique l'intérêt que peut trouver la Russie dans l'accord de transit d'une manière suivante: "Il existe des parties visible et invisible de l'accord. D'habitude, de tels accords sont signés pour obtenir un avantage mutuel. La présence des forces internationales en Afghanistan est sans doute avantageuse pour la Russie, car elle empêche la propagation du terrorisme vers des pays qui lui sont voisins, mais nous avons aussi le droit de compter sur une contribution des autorités américaines relative à certains domaines qui nous importent beaucoup. Rien n'est gratuit, sauf le fromage dans la souricière."

    Selon Andreï Serenko, le prix du transit russe est tout à fait évident: la non-adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie à l'OTAN, ainsi que la suspension du déploiement de l'ABM américain en Europe de l'Est.

    Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Du gaz russe transitant par l’Ukraine redirigé vers l’Allemagne
    L’armée US pourrait quitter l'Afghanistan après les élections du Congrès
    Moscou appelle Washington à retirer ses troupes de l’Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik