Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-UE: un nouveau départ est nécessaire (Commission européenne)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les relations entre la Russie et l'Union européenne (UE) ont besoin d'un nouveau départ, a déclaré mardi le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn.

    BRUXELLES, 8 septembre - RIA Novosti. Les relations entre la Russie et l'Union européenne (UE) ont besoin d'un nouveau départ, a déclaré mardi le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn, cité par le service de presse de la Commission européenne (CE).

    "Avec la Russie également, nous avons besoin d'un nouveau départ qui repose sur une évaluation réaliste de la Russie d'aujourd'hui et de la nature de nos relations", a estimé M.Rehn, intervenant à l'Université de Copenhague.

    Le commissaire a plaidé en faveur d'un nouvel accord économique juridiquement contraignant entre la Russie et l'UE qui porte aussi sur les droits de l'Homme.

    "Nous pouvons et devons rapprocher la Russie de nous, en tant que partenaire (de l'UE) sur toute une série de domaines où nous avons réellement des intérêts communs", a-t-il indiqué.

    Et d'ajouter que l'UE devait prendre patience pour que la Russie devienne à long terme un partenaire plus sûr et plus prévisible.

    A cette occasion, le commissaire a prôné l'octroi à la Russie d'un "concours à la modernisation du pays" et ce, à l'avantage réciproque des parties.

    Les délégations de la Fédération de Russie et de l'Union européenne ont entamé en juin dernier la concertation des textes des articles du nouvel accord de partenariat et de coopération (APC), destiné à se substituer à l'ancien qui avait expiré en décembre 2007 et avait été automatiquement prorogé.

    Lire aussi:

    La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l'UE, selon Donald Tusk
    L'UE pourrait limiter l'accès des USA à ses crédits en réponse aux sanctions antirusses
    Ukraine dans l'UE: la route sera longue, selon Vilnius
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik