Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM: l'OTAN veut s'impliquer davantage dans la création du bouclier américain (Rasmussen)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a salué l'intention des Etats-Unis de réserver à l'Alliance un rôle plus important dans leur projet de déploiement du bouclier antimissile en Europe.

    BRUXELLES, 19 octobre - RIA Novosti. Le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a salué l'intention des Etats-Unis de réserver à l'Alliance un rôle plus important dans leur projet de déploiement du bouclier antimissile en Europe.

    "J'attends une vaste discussion sur la façon d'intégrer le projet américain dans le cadre de l'OTAN", a-t-il déclaré lundi lors d'un entretien avec des journalistes à Bruxelles, en évoquant la rencontre informelle des ministres de la Défense des 28 pays membres de l'Alliance qui aura lieu les 22 et 23 octobre à Bratislava (Slovaquie).

    Selon M.Rasmussen, c'est la première fois que la nouvelle vision américaine du système de défense antimissile (ABM) en Europe sera examinée au sein de l'OTAN.

    Le secrétaire général a également réaffirmé l'intention de l'Alliance d'étudier la possibilité d'associer l'ABM russe au "vaste système européen et otanien de défense antimissile".

    Le 17 septembre dernier, le président américain Barack Obama et le chef du Pentagone Robert Gates ont annoncé la décision de modifier le projet de déploiement d'une troisième zone de positionnement du système ABM américain. Sans renoncer définitivement à l'implantation d'éléments terrestres du bouclier antimissile en Europe, les Etats-Unis ont reporté cette démarche à 2015. La zone de positionnement avec ses structures terrestres sera mise en place en quatre étapes d'ici à 2020.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Les missiles russes, pourraient-ils atteindre Washington?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik