Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Réchauffement: la Russie se veut leader de l'après-Kyoto (ministre)

    International
    URL courte
    0 2 0 0

    La Russie souhaite avoir un rôle de premier plan lors des négociations internationales concernant les engagements visant à donner suite au protocole de Kyoto, qui expire en 2012, a déclaré le ministre russe des Ressources naturelles Iouri Troutnev lors d'une réunion du Conseil de la Fédération.

    MOSCOU, 21 octobre - RIA Novosti. La Russie souhaite avoir un rôle de premier plan lors des négociations internationales concernant les engagements visant à donner suite au protocole de Kyoto, qui expire en 2012, a déclaré le ministre russe des Ressources naturelles Iouri Troutnev lors d'une réunion du Conseil de la Fédération.

    "Nous avons l'intention de devenir leaders lors de ces négociations", a annoncé M.Troutnev.

    Selon le ministre, les parties s'efforcent actuellement de régler les divergences, dont le volume "dépasse 200 pages".

    La Russie, à la différence des autres pays d'Europe, a intégralement accompli les engagements pris dans le cadre du protocole de Kyoto, a rappelé M.Troutnev.

    "Le gouvernement russe prépare actuellement ses positions en vue des négociations internationales sur les engagements de l'après Kyoto compte tenu de cette donnée", a indiqué le ministre russe.

    Signé en 1997, le Protocole de Kyoto (2008-2012) vise à lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de base de 1990. Des négociations internationales sur le document censé prendre la relève du traité de Kyoto, qui expirera en 2012, sont déjà en cours.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik