Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Gazoduc Nord Stream: le Danemark donne le feu vert à sa construction (médias)

    International
    URL courte
    Gazoduc Nord Stream (130)
    0 0 0 0

    Le gazoduc Nord Stream, le principal projet énergétique et politique de la Russie, a obtenu la première autorisation pour sa construction : de la part des autorités du Danemark.

    MOSCOU, 21 octobre - RIA Novosti. Le gazoduc Nord Stream, le principal projet énergétique et politique de la Russie, a obtenu la première autorisation pour sa construction : de la part des autorités du Danemark. Seule la Suède fait maintenant obstacle au passage du tube russo-allemand par le fond de la Baltique. Mais les analystes estiment que cette dernière barrière tombera sous la pression d'autres pays intéressés à la construction du gazoduc, lit-on mercredi dans les quotidiens Kommersant et RBC daily.

    Nord Stream AG, l'opérateur du projet, a deux fois changé l'itinéraire du gazoduc et a renoncé à la station de compression et au câble à fibres optiques initialement prévus par le projet. A présent, les concertations du projet avec les organismes d'Etat de Finlande, de Russie, de Suède et d'Allemagne sont au "stade final", explique Nord Stream AG. La Finlande a déjà approuvé le fondement écologique du projet et autorisé les travaux de déminage du fond du golfe de Finlande sur le trajet prévu de Nord Stream. Une décision définitive sur l'octroi du droit d'utiliser la zone économique du pays doit être prise par le gouvernement finlandais la semaine prochaine, le 29 octobre. La décision de Rosprirodnadzor de Russie

    (Service fédérale de contrôle en matière d'exploitation des ressources naturelles) est attendue fin novembre - début décembre et celle des organismes d'Etat d'Allemagne et de Suède, à la fin de l'année. L'accord des autorités allemandes et russes ne pose pas de problèmes. Avant fin octobre, le gouvernement suédois doit achever le dernier round des concertations sur Nord Stream, après quoi la décision sera prise. En l'absence ne serait-ce que d'une seule de ces autorisations, le projet ne peut être réalisé, indique Nord Stream AG.

    Le directeur de l'Institut de l'énergie nationale Sergueï Pravossoudov fait remarquer que la Suède n'est nullement intéressée par ce projet. "La Suède ne prévoit pas de recevoir le gaz du gazoduc Nord Stream. Pas plus, d'ailleurs, que la Finlande, mais celle-ci est intéressée par les livraisons de bois russe", a déclaré l'expert. Il n'exclut toutefois pas que, sous une pression de ses voisins, ce pays adopte tout de même une décision positive sur le projet.

    Vitali Gromadine d'Arbat Kapital suppose que les pays baltes pourraient essayer d'empêcher la construction du gazoduc Nord Stream. Mais, selon l'expert, au plus fort de la crise, leur mécontentement a diminué : "Peut-être, à cause de leur forte dépendance des crédits ouest-européens".

    Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

     

    Dossier:
    Gazoduc Nord Stream (130)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik