Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pologne-USA: des relations d'alliés (Kaczynski)

    International
    URL courte
    0 2610

    La Pologne et les Etats-Unis réaffirment que leurs relations sont des relations d'alliés, a déclaré mercredi le président polonais Lech Kaczynski à l'issue d'un entretien avec le vice-président américain Joe Biden, en visite à Varsovie.

    VARSOVIE, 21 octobre - RIA Novosti. La Pologne et les Etats-Unis réaffirment que leurs relations sont des relations d'alliés, a déclaré mercredi le président polonais Lech Kaczynski à l'issue d'un entretien avec le vice-président américain Joe Biden, en visite à Varsovie.

    "Cet entretien m'a rendu optimiste", a dit devant les journalistes M.Kaczynski, ajoutant que ses négociations avec M.Biden se sont poursuivies pendant près de deux heures.

    "L'alliance USA-Pologne a été confirmée avec fermeté", a souligné le chef de l'Etat polonais.

    "Nous avons évoqué la coopération en matière de défense antimissile (ABM) et la coopération militaire entre nos pays. Nous avons parlé de l'OTAN et de la réaction aux crises, de l'Afghanistan, des relations avec la Fédération de Russie et de la sécurité énergétique", a indiqué le président polonais.

    Selon lui, "l'éventuel déploiement de soldats américains sur des bases militaires en Pologne a également été abordé".

    Pour sa part, M.Biden a qualifié de "très cordiale et constructive" l'atmosphère des négociations.

    La Pologne est notre partenaire naturel", a-t-il souligné.

    Par ailleurs, le vice-président américain a complimenté le contingent polonais en Afghanistan.

    M.Biden s'est aussi entretenu dans la journée avec le premier ministre polonais Donald Tusk.

    La Pologne s'est engagée mercredi à participer pleinement au nouveau projet de bouclier antimissile américain, après l'abandon par Washington du projet élaboré par la précédente administration US.

    En septembre dernier, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils abandonnaient leur projet d'installation d'une partie de leur bouclier antimissile en Europe centrale, qui prévoyait d'ici 2013 un puissant radar en République tchèque et dix intercepteurs de missiles balistiques de longue portée en Pologne.

    Ce geste avait soulevé des propos amers dans la presse et de la part de nombre de personnalités des deux pays qui y voyaient un abandon de fidèles alliés au profit de meilleures relations avec Moscou.

    Washington avait précisé qu'il comptait désormais déployer en 2015 en Pologne et en République tchèque des missiles SM-3, conçus pour détruire des missiles à courte et moyenne portée, dans le cadre d'un nouveau système antimissile.

    Lire aussi:

    La Pologne aura son propre système de défense antimissile made in USA d’ici 2027
    Trump en Pologne: «Une visite qui coûte bien cher!»
    Trump félicite la Pologne, allié exemplaire, pour l'achat de missiles US Patriot
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik