International

Varsovie demande à Washington de protéger la Pologne contre une menace russe (médias)

International
URL courte
0 02
S'abonner

Le réchauffement entre Moscou et Varsovie après la visite en septembre du premier ministre russe Vladimir Poutine en Pologne, pourrait se terminer par une nouvelle escalade des confrontations, lit-on vendredi dans les quotidiens Kommersant, Vedomosti et Novye Izvestia

Le réchauffement entre Moscou et Varsovie après la visite en septembre du premier ministre russe Vladimir Poutine en Pologne, pourrait se terminer par une nouvelle escalade des confrontations, lit-on vendredi dans les quotidiens Kommersant, Vedomosti et Novye Izvestia.

Lors de sa visite à Washington, le ministre polonais des Affaires étrangères, Radoslaw Sikorski, a appelé les Etats-Unis à déployer des troupes américaines en Pologne afin de défendre son pays contre une éventuelle agression russe.

Les manœuvres Zapad-2009 de septembre auxquelles ont participé 13000 militaires sur le territoire de la Biélorussie et à Kaliningrad ont en effet suscité l'inquiétude de Varsovie. Les médias polonais ont fait savoir cette semaine que Moscou et Minsk avaient simulé des opérations offensives visant la Pologne et prévoyant une frappe nucléaire, l’assaut des plages et une attaque du gazoduc.

Selon une source du ministère russe de la Défense, les manoeuvres Zapad-2009 étaient une "pâle ombre" des exercices Zapad-81, dans lesquels dix fois plus de militaires avaient été engagés et qui étaient, selon la légende, la réponse à une invasion de l'extérieur sur le territoire de la Russie et de la Biélorussie et nullement un entraînement d'assaut de la plage, ce qui relève du délire, selon le militaire.

Moscou n'a pas réagi officiellement, mais un haut fonctionnaire de l'administration présidentielle a conseillé au quotidien Kommersant de "demander des commentaires au ministère de la Santé ou à l'Organisation mondiale de la Santé".

Selon le sous-secrétaire d'Etat américain pour l'Eurasie Philip Gordon, "l'Europe centrale et orientale constituent l'élément essentiel de notre Alliance", mais "l'encouragement" demandé par M. Sikorski "n'est pas de uniquement nature militaire ". En effet, la décision de déployer un contingent militaire en Pologne affecterait sensiblement le "redémarrage" russo-américain. Avant la remise du Prix Nobel de la Paix au président Barack Obama en décembre, il lui est très important de conclure avec la Russie un nouveau traité START, par conséquent, il est peu probable que la Maison Blanche soit décidée à détériorer ses rapports avec Moscou avant cet événement.

L'ex-premier ministre polonais Leszek Miller a sa version pour expliquer les buts de l'initiative du chef de la diplomatie: "Il tente de monter dans le dernier wagon du train partant avant le 1er décembre, lorsque sera élu le président de l'UE, ce qui restreindra la possibilité des pays de l'Union européenne d'appliquer une politique étrangère indépendante". Quant au déploiement de bases militaires américaines sur le territoire polonais, selon Leszek Miller, cela donnerait à Varsovie un atout supplémentaire et lui assurerait  une certaine indépendance vis-à-vis de Bruxelles.

Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

Lire aussi:

Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook