Ecoutez Radio Sputnik
    Chine-Russie: les moyens de surmonter la crise au menu du Sommet de Singapour

    Chine-Russie: les moyens de surmonter la crise au menu du Sommet de Singapour

    POOL
    International
    URL courte
    0 2 0 0

    La modernisation du système financier mondial et l'expérience chinoise dans l'élimination de la crise financière seront débattues à Singapour par le président russe et le secrétaire général du Parti communiste chinois, a annoncé vendredi le conseiller du président russe Serguei Prikhodko.

    La modernisation du système financier mondial et l'expérience chinoise dans l'élimination de la crise financière seront débattues à Singapour par le président russe et le secrétaire général du Parti communiste chinois, a annoncé vendredi le conseiller du président russe Serguei Prikhodko.

    "Lors de leur rencontre, Dimitri Medvedev et Hu Jintao discuteront des moyens permettant de surmonter la crise économique et financière mondiale. Il est important de profiter de l'expérience de la Chine, car la crise y a été moins ressentie que dans les autres pays du monde. En plus, Pékin a profité du cycle économique actuel afin d'améliorer de nombreux indices économiques", a souligné le conseiller du président.
    D'après le pronostic de la société d'analyse financière d'entreprises commerciales Moody's, la cote de popularité de la Chine est passée en novembre 2009 de la barre "stabilisée" à "positive" ce qui traduit le succès du gouvernement chinois dans la domination de la crise.
    "En outre, nous poursuivrons avec Pékin la discussion entamée à Ekaterinbourg lors d'un sommet du BRIC (Brésil - Russie - Inde - Chine) sur la modernisation des instituts du système financier mondial", a ajouté Serguei Prikhodko.

    Lire aussi:

    Les «succès» de l’économie ukrainienne «menacent» la Russie, selon Kiev
    Moody's abaisse la note de la dette chinoise au niveau du Japon
    Mer de Chine méridionale: le Pentagone prédit un désaccord avec Pékin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik