Ecoutez Radio Sputnik
    International

    S-300: Moscou viole ses engagements selon Téhéran (Etat-major général)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Téhéran accuse ses partenaires russes de ne pas honorer le contrat de livraison de systèmes antiaériens S-300.

    Téhéran accuse ses partenaires russes de ne pas honorer le contrat de livraison de systèmes antiaériens S-300, rapporte l'agence iranienne Mehr News, citant le chef de l'Etat-major général des forces armées du pays, le général Sayyed Hassan Firouzabadi.

    "Nous sommes mécontents [du comportement] de nos amis russes", a-t-il déclaré. "Malgré la signature du contrat de livraison de missiles défensifs S-300 à l'Iran, l'autorisation d'exécuter ce contrat n'est toujours pas donnée, si bien que le retard dépasse actuellement six mois", a affirmé M.Firouzabadi.

    Selon le général, les stratèges russes n'attachent suffisamment d'importance ni à la situation géopolitique de l'Iran ni à la sécurité de la Russie. "J'espère que ce rappel aidera nos amis russes à accélérer les livraisons de missiles", a-t-il ajouté.

    Le contrat de livraison de missiles S-300 a été signé entre Téhéran et Moscou en décembre 2005, mais aucun communiqué officiel n'a mentionné le début de son application. En décembre 2008, l'agence iranienne IRNA a annoncé que la Russie avait expédié vers l'Iran le premier lot de pièces détachées pour les S-300. Cette information a par la suite été démentie par le Service fédéral russe chargé de la coopération militaire et technique.

    Missile de DCA, le S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Il est capable de détruire les missiles balistiques, d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km et d'anéantir des cibles terrestres au besoin.

    Lire aussi:

    La Russie a livré des S-300 à l’Iran. Et après?
    L'Iran intéressé par l'acquisition d'avions civils russes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik