Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël: popularité croissante du Likoud (statistique)

    International
    URL courte
    0 01

    Si un nouveau scrutin se tenait aujourd'hui, les partis de droite, dont le Likoud, parti au pouvoir, obtiendraient 72 sièges au parlement sur 120, alors que la gauche et le centriste perdraient 7 places, a révélé le sondage réalisé à la demande du quotidien Haaretz.

    Si un nouveau scrutin se tenait aujourd'hui, les partis de droite, dont le Likoud, parti au pouvoir, obtiendraient 72 sièges au parlement sur 120, alors que la gauche et le centriste perdraient 7 places, a révélé le sondage réalisé à la demande du quotidien Haaretz.

    Le critère de division des fractions parlementaires en droite et gauche dépend principalement de leur position vis-à-vis de la paix avec les Palestiniens.

    La gauche préfère un règlement  rapide et exhaustif, alors que la droite opte plutôt pour une gestion du conflit à long terme.

    L'arrivée au pouvoir de Benjamin Netanyahou a suspendu les négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne. Les deux parties se reprochent mutuellement la stagnation du processus de paix.

    Les auteurs du sondage ont, par ailleurs, voulu connaître l'avis des sondés sur la possibilité d'établir le dialogue avec le mouvement islamiste Hamas qui est en train de boycotter Israël et la majorité des pays de la communauté mondiale. Les résultats sont étonnants: 57% des Israéliens sont favorables au dialogue avec le Hamas. La semaine dernière le ministre israélien des Transports Shaul Mofaz a proposé de rompre le boycott du Hamas. Son initiative a été perçue comme une nouvelle manoeuvre dans la lutte pour le leadership.

    Lire aussi:

    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    La guerre va-t-elle reprendre entre Israël et la bande de Gaza?
    La diplomatie russe donne une impulsion à la réconciliation palestinienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik