Ecoutez Radio Sputnik
    Le Haut Karabakh

    Haut-Karabakh: rencontre des chefs de la diplomatie arménienne et azerbaïdjanaise à Athènes

    © RIA Novosti. Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    0 0 0

    Une rencontre des ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais Edouard Nalbandian et Elmar Mamediarov s'est tenue le 30 novembre à Athènes

    Une rencontre des ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais Edouard Nalbandian et Elmar Mamediarov s'est tenue le 30 novembre à Athènes, a annoncé mardi le service de presse de la diplomatie arménienne.

    M. Nalbandian s'est rendu lundi à Athènes pour prendre part au Conseil ministériel de l'OSCE qui réunira les 56 membres de l'organisation les 1er et 2 décembre.

    Le chef de la diplomatie arménienne a eu une rencontre avec les coprésidents du Groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour le règlement pacifique du conflit du Haut-Karabakh Iouri Merzliakov (Russie), Bernard Fassier (France) et Robert Bradtke (Etats-Unis), ainsi que ainsi le représentant personnel du président de l'OSCE Andrzej Kasprzyk.

    "La rencontre a été suivie par un déjeuner de travail, lors duquel les coprésidents se sont entretenus avec MM. Nalbandian et Mamediarov. Ils ont envisagé l'approbation d'une déclaration sur le Haut-Karabakh lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE à Athènes", a déclaré le service de presse.

    Par la suite, M. Nalbandian a eu une rencontre avec le représentant spécial de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE pour le Haut-Karabakh Goran Lennmarker.

    Le conflit du Haut-Karabakh a éclaté en février 1988, lorsque cette région autonome principalement peuplée d'Arméniens a annoncé son intention de se séparer de la république soviétique d'Azerbaïdjan. En septembre 1991, les autorités régionales ont proclamé la création de la République du Haut-Karabakh avec Stepanakert pour capitale. En réponse, Bakou a annulé l'autonomie de la région, déclenchant des hostilités entre l'armée azerbaïdjanaise et les formations arméniennes du Haut-Karabakh soutenues par Erevan et par la diaspora arménienne.

    Le conflit, qui a fait 15.000 morts et un million de réfugiés, s'est poursuivi jusqu'à l'instauration d'une trêve le 12 mai 1994. L'Azerbaïdjan a perdu le contrôle du Haut-Karabakh et de sept districts adjacents à la région sécessionniste. Des négociations sur le règlement du conflit sont menées depuis 1992 dans le cadre du Groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) coprésidé par les États-Unis, la France et la Russie.

    L'Azerbaïdjan insiste sur le respect de son intégrité territoriale et l'Arménie défend les intérêts de la république autoproclamée du Haut-Karabakh qui n'a pas le statut de partie aux négociations.

    Lire aussi:

    Pilonnages de localités dans le Haut-Karabagh, deux civils tués et plusieurs blessés
    Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
    Nouvelle escalade des tensions au Haut-Karabakh
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik