Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: la Haye confirmera la légitimité de l'indépendance (président)

    International
    URL courte
    Statut du Kosovo (2007) (365)
    0 01

    La Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye confirmera la légalité de l'indépendance proclamée par le Kosovo

    La Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye confirmera la légalité de l'indépendance proclamée par le Kosovo, a annoncé lundi le président kosovar Fatmir Sejdiu, cité par la radio et la télévision locales.

    "La Cour internationale de justice confirmera la légalité de la proclamation de l'indépendance du Kosovo", a déclaré M.Sedjiu.

    Le président kosovar a fait sa déclaration à la veille des audiences publiques, entamées mardi par la CIJ sur le problème de la légitimité de l'indépendance proclamée unilatéralement le 17 février 2008 par les autorités albano-kosovares.

    Selon le président de l'Etat autoproclamé, les "arguments dont dispose le Kosovo sont indiscutables". Il a ajouté que la Serbie avait essayé de régler le problème par les "chars et en versant le sang".

    De son côté, le ministre kosovar des affaires étrangères, Skender Hyseni, estime qu'il existe "des arguments puissants pour défendre le droit du Kosovo à l'indépendance et à la souveraineté".

    M.Hyseni est arrivé à La Haye samedi afin d'assister aux audiences de la Cour internationale.

    Saisie par l'Assemblée générale des Nations unies à la demande de la Serbie, la Cour devra dire "si la déclaration d'indépendance du Kosovo est conforme au droit international".

    28 Etats présenteront leurs arguments aux magistrats de la Cour lors des audiences qui dureront jusqu'au 11 décembre. Les pays ayant reconnu l'indépendance du Kosovo et ceux qui s'en sont abstenu sont représentés en parts égales.

    Le procès implique tous les pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine et la Russie défendant la Serbie, la France, l'Allemagne, la Grande Bretagne et les Etats-Unis se rangeant aux côtés du Kosovo.

    Dossier:
    Statut du Kosovo (2007) (365)

    Lire aussi:

    Crimée, Kosovo: le Président tchèque dénonce le «double standard»
    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Pourquoi ce qui a été autorisé pour le Kosovo ne l’est-il pas pour la Catalogne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik